Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jacques Willsdorff
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A. Léviathan
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 943
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: Expression "Hit and Run"

le Sam 25 Déc 2010, 00:17
C'est correct, Leroy, comme la plupart des MANPAD's actuels puisqu'ils sont "attirés" par la chaleur émise des appareils (réacteurs, turbines, etc ) grâce à leur autodirecteur IR.
avatar
leroy jones
Tornade
Autre pseudo : Alekseï Krasnov
Nation au Front Atlantique : Royal Navy
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : MURICA
Flottille au Front Pacifique : Gators
Nombre de messages : 4829
Age : 24
Date d'inscription : 28/02/2010

Infos
Nationalité: Britannique/Américain (Pacifique) Britannique/Américain (Pacifique)

Re: Expression "Hit and Run"

le Ven 24 Déc 2010, 14:42
oui c'est fire&forget je croit que tout les truc comme les stingers sont fire and forget
avatar
Jacques Willsdorff
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A. Léviathan
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 943
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: Expression "Hit and Run"

le Ven 24 Déc 2010, 01:42
sebastien levente a écrit:
La nouvelle génération utilise le Hit & Forget, un missile est lancé sur une cible et va vivre sa vie de manière totalement autonome car le vecteur n'a pas besoin de le suivre mais peut l'oublier pour chercher une nouvelle cible, le missile étant locké sur sa victime ..

Il s'agit plutôt du Fire&Forget, comme les Hellfire montés sur Apache et autres Cobras
avatar
Nick Mac Buttle
Vent frais
Autre pseudo : Tim O Ray
Nation au Front Atlantique : Royal Navy
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Royal Navy
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF
Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 09/05/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 23:42
Un peu d'histoire

Guadalcanal
When the U.S. forces invaded Guadalcanal in August, 1942, the big prize, the island's strategic importance, was an unfinished Japanese airstrip on the north side of the island. Later that strip would become Henderson Field. Days after the first infantrymen occupied the area, Marine Corps Wildcats landed. In the ensuing weeks and months, those stubby fighters protected the tenuous American hold on the island.

While bloody battles were fought on the ground at Guadalcanal, air power made the difference. Almost every day, Japanese Betty bombers and Zero fighters made the long flight from Rabaul to strike at Guadalcanal. Forewarned by the Coastwatchers and by radar, the F4F's of the "Cactus Air Force" would scramble in time to gain altitude, and then hit the Japanese raiders. In the first few weeks, Major John Smith's VMF-223 flew their Wildcats "into the ground."

The Wildcat was aptly named; it was tricky and unforgiving to fly. Its landing gear was not well-suited to the muddy and dusty conditions of Henderson Field. The controls could be mushy when maneuverability was most needed. There was no way to jettison the hood. The pilot's seat was cramped and too low for optimal visibility. It was not as agile as the Zero. Usually, the F4F pilots tried to zoom through the screening Zeros and go after the bomber directly. With altitude, they could adopt hit-and-run tactics; their rugged construction resisted the Japanese 7.7mm machine gun bullets.

The great Japanese ace Saburo Sakai described the Wildcat in the book Zero:

I had full confidence in my ability to destroy the Grumman and decided to finish off the enemy fighter with only my 7.7mm machine guns. I turned the 20mm. cannon switch to the 'off' position, and closed in.
For some strange reason, even after I had poured about five or six hundred rounds of ammunition directly into the Grumman, the airplane did not fall, but kept on flying. I thought this very odd - it had never happened before - and closed the distance between the two airplanes until I could almost reach out and touch the Grumman. To my surprise, the Grumman's rudder and tail were torn to shreds, looking like an old torn piece of rag.
With his plane in such condition, no wonder the pilot was unable to continue fighting! ... A Zero which had taken that many bullets would have been a ball of fire by now.

avatar
sebastien levente
bannissement définitif
Autre pseudo : Bob Beauregard
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A.-Carcharodon
Nation au Front Pacifique : U.S.A.
Flottille au Front Pacifique : Louisiana Gators - Nouvelle Orléans
Nombre de messages : 10617
Age : 61
Date d'inscription : 05/01/2008

Infos
Nationalité: FFL/Américain (Pacifique) FFL/Américain (Pacifique)

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 23:11
Bravo, Nick, je savais que cela ne ne relevait que de l'aérien et était ricain mais pas que cela avait été codifié pendant la WWII, pour moi, cela ne se réferait qu'aux missiles ...
avatar
Nick Mac Buttle
Vent frais
Autre pseudo : Tim O Ray
Nation au Front Atlantique : Royal Navy
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Royal Navy
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF
Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 09/05/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 21:42
Le "Hit&Run" est également une manoeuvre de combat aérien.

Apparu au cours de la guerre du pacifique et même un peu avant ...

However, a number of fighter experts, such as Claire Chennault, believed that dogfighting was an obsolete tactic. They noted that, even in the First World War, most kills were achieved by surprise and most dogfights ended in a draw. Chennault perfected hit-and-run tactics that relied on speed, firepower, and ruggedness rather than outstanding maneuverability, and which took maximum advantage of surprise when it could be achieved. Such tactics would prove effective against such outstandingly maneuverable Japanese aircraft as the Zero and the Oscar.

Il faut savoir différencier les expressions américaines et anglaises
avatar
sebastien levente
bannissement définitif
Autre pseudo : Bob Beauregard
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A.-Carcharodon
Nation au Front Pacifique : U.S.A.
Flottille au Front Pacifique : Louisiana Gators - Nouvelle Orléans
Nombre de messages : 10617
Age : 61
Date d'inscription : 05/01/2008

Infos
Nationalité: FFL/Américain (Pacifique) FFL/Américain (Pacifique)

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 16:59
Cela vient des US et se rapporte à l'emploi des missiles de première génération - toucher et filer pour éviter toute réaction défensive.
La nouvelle génération utilise le Hit & Forget, un missile est lancé sur une cible et va vivre sa vie de manière totalement autonome car le vecteur n'a pas besoin de le suivre mais peut l'oublier pour chercher une nouvelle cible, le missile étant locké sur sa victime ..
avatar
Borys Karnicki
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Marynarka Wojenna RP (RN)
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Néant
Nombre de messages : 901
Age : 39
Date d'inscription : 19/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 12:03
Exact, Jacques:

In March 1942, the Luftwaffe formed two dedicated units whose task was to carry out a bombing campaign against shipping
and coastal military and industrial installations on the southern coast of England. By fitting bombs to Messerchmitt 109
single-seat fighters, these fighter-bombers, or in German Jagdbomber nearly always shortened to Jabo, began attacking
targets as far east as Kent 1 and as far west as the Lizard in Cornwall. Known to the British as ‘tip and run’ attacks, they
continued until the 6th of June 1943 2 prior to which the Luftwaffe had increased its strength of fighter-bombers on the western
front from in the region of 28 to 118,3 which had prompted the following phlegmatic British comment:
“…for the first three months of the year [1943], the position with regard to enemy fighter-bomber activity was not
satisfactory…the problem was to get adequate warning of these low flying raids as, though enemy casualties were high,
these casualties mostly took place after the bombs had been dropped…”


Source: http://www.raf.mod.uk/rafcms/mediafiles/4996AC20_1143_EC82_2ECCCCE0EB2FD704.pdf (p. 100/93)
avatar
Jacques Willsdorff
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A. Léviathan
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 943
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 11:36
De mémoire, les opérations dites "Tip'n'run" étaient les opérations des Jabos (Jagdbomber - Chasseur Bombardier) allemands.

Le "Hit&Run" est également une manoeuvre de combat aérien. Ce n'est ni plus ni moins qu'un Boom & Zoom mais sur le plan horizontal.
avatar
Lev Korsakov
Grand-frais
Autre pseudo : Bill Terwilliger
Nation au Front Atlantique : URSS
Flottille au Front Atlantique : Flottille de Crimée
Nation au Front Pacifique : Américain
Flottille au Front Pacifique : US Asiatic Fleet Task Force 5
Nombre de messages : 276
Age : 29
Date d'inscription : 26/10/2010

Infos
Nationalité: Soviétique/Américain (Pacifique) Soviétique/Américain (Pacifique)

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 09:48
Je pense que les deux expressions peuvent être employées. Dans l'armée de l'air actuelle on utilise couramment le terme de hit and run et dans les opérations financières et bancaires ça été repris pour qualifier une action éclair en s'inspirant de la stratégie militaire.
avatar
Borys Karnicki
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Marynarka Wojenna RP (RN)
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Néant
Nombre de messages : 901
Age : 39
Date d'inscription : 19/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 09:00
"Tip and run", plutôt, non? C'est une expression qui vient du cricket, il me semble. Pareil que hit and run...
Quand tu auras fini Lallemant, je te conseille Desmoulin et ses Oiseaux de feu, si tu ne l'a pas encore lu.
avatar
Steeve Hornet
Tempête
Autre pseudo : Capitaine John MILLER
Nation au Front Atlantique : Américaine
Flottille au Front Atlantique : TF 81
Nation au Front Pacifique : Américaine
Flottille au Front Pacifique : Subpac
Nombre de messages : 729
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2008

Infos
Nationalité: Américain

Expression "Hit and Run"

le Jeu 23 Déc 2010, 08:39
Je suis en train de lire actuellement le livre "Rendez-vous avec la chance" du Lt-Cl Lallemant, pilote belge de la RAF (livre de poche bleu...).
Dans son bouquin, il parle de l'expression "Tipe and Run" (traduit comme frappe et courre) pour les missions de chasse des FW 190 qui étaient en rase-motte le long des côtes GB pour éviter les radars...... et non "Hit and Run" comme nous avons l'habitude de dire.
J'ai essayé de retrouver quelques informations là-dessus mais je n'ai rien trouvé.
Avis aux amateurs et anglophones pour m'éclairer.....
Contenu sponsorisé

Re: Expression "Hit and Run"

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum