Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Enfin, le combat.

le Mar 14 Déc 2010, 23:20
Né en 1914 dans le Gers, Olivier Vidal s'engage comme militaire quelques mois seulement avant la déclaration de guerre. Arrêté à la mi-Juin 40 à Paris car il ne souhaite pas rendre les armes après l'armistice signée par Pétain, le jeune Vidal parvient à s'évader. Ayant entendu l'appel de de Gaulle, il passe les Pyrénées dans l'espoir de pouvoir rejoindre les Français Libres.
Arrêté par la Guardia Civil et interné au cap de Miranda-De-Ebro, il parvient encore une fois à fausser compagnie à ses geôliers. Mais finalement repris, il est balloté de prisons en prisons. Se faisant passer pour Québécois, il parvient à contacter les autorités Canadiennes basées à Gibraltar qui, après plusieurs mois, le font libérer.
Alors que ses compagnons d'infortune ont pour certains regagné Londres, Olivier décide pour sa part de rejoindre les FNFL et frappe à la porte de la Force Navale Française Occidentale, espérant pouvoir poursuivre la lutte contre l'Axe et contribuer au plus vite à la Libération de sa patrie.

En provenance de Gibraltar où il a été reçu à interrogé par le renseignement français, le Capitaine Vidal entre dans le batiment abritant le quartier général de la FNFO. Impressionné, il ne sait où donner de la tête. Il a peine à croire qu'après ces longs mois de détention en Espagne, il est enfin parvenu à se rendre auprès des Forces Françaises Libres.
- Capitaine Vidal!
Dans le long couloir du batiment, une porte s'est ouverte. Un homme en uniforme bleu marine a fait quelques pas sur ce sol impeccable qui résonne au moindre mouvement. Le jeune Olivier s'avance d'un pas pressé. Après un salut impeccable, il est invité à rentrer dans la pièce sombre.
- Capitaine Vidal, je suis Elena Marszalkowska, commandant en chef de la Force Navale Française Occidentale. Bienvenue chez les FNFL. Il me semble que vous souhaitiez rejoindre la FNFO, est-ce exact Capitaine?
- C'est exact commandant. Outre des origines méditerranéennes, je souhaiterais pouvoir continuer le combat en méditerranée au sein de votre force. J'ai cru comprendre que vous aviez besoin de compagnons d'armes pour votre flotte nouvellement crée.
- C'est exact Capitaine. Asseyez-vous.

Après un long entretien, le jeune Olivier fut reconduit par le Commandant Marszalkowska. Il s'éloigna du batiment et n'avait plus qu'à prendre son mal en patience, en espérant que sa candidature auprès de la FNFO serait acceptée. Il voulait en découdre avec l'ennemi, et au plus vite.


Dernière édition par Oliver Vidal le Mar 14 Déc 2010, 23:30, édité 1 fois
avatar
Elena Marszalkowska
Concepteur
Flottille au Front Atlantique : A plus !
Nombre de messages : 6243
Age : 103
Date d'inscription : 02/08/2009

Infos
Nationalité: AC AC

Re: Enfin, le combat.

le Mar 14 Déc 2010, 23:24
Quelques jours plus tard, le commandant Vidal reçu une missive. On lui demandait de rejoindre au plus vite Rabat afin de rejoindre la FNFO qui opérait pour le moment en Atlantique.

HRP : Bienvenu Olivier !

_________________
"Dans l'administration, on ne doit pas dormir au bureau le matin sinon on ne sait plus quoi faire l'après-midi."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum