Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Un Aviateur
Légère brise
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : aucun
Nation au Front Pacifique : aucun
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 20/07/2009

Bataille au large de Brest

le Dim 04 Juil 2010, 21:56

Franz Waldeck était mitrailleur avant dans un He 111 depuis la mise en service de l'appareil. Il avait servi au dessus de l'Angleterre et avait failli y passer à plusieurs reprises face à la Royal Air Force. Il pouvait aussi fièrement revendiquer un appareil abattu avec sa MG 15 au dessus de Dover, il avait d'ailleurs reçu une croix de fer pour cette sortie.

Aujourd'hui la mission était toute autre. Le IX. Fliegerkorps avait été mobilisé d'urgence il y a quelques heures et une armada de taille avait commencé à prendre l'air. Franz regarda sur sa gauche pour observer les avions qui volaient aux côtés du sien. Deux Do 217 volaient très proches de lui.


Pour le moment ils étaient encore au dessus de la Bretagne mais dans quelques dizaines de minutes ils arriveraient sur leur cible. Derrière lui il pouvait entendre Kurt échanger des messages radios avec les commandants d'escadres autour de lui. D'après les briefings rapides qui avaient eu lieu il s'agissait d'attaquer une cible maritime, ce dont la plupart des pilotes n'avait pas spécialement l'habitude et la tension était palpable dans les communications. Franz se concentra à nouveau sur sa MG qu'il vérifiait toutes les 10 min pour être sûr qu'elle marcherait le moment venu. Une intervention de la Royal Air Force n'était pas à exclure, depuis le fiasco de la bataille de l'Angleterre celle-ci avait de plus en plus pris le contrôle de l'air.

---


Une heure plus tard Franz n'eut plus le temps de réfléchir à une éventuelle intervention de la chasse alliée car la DCA des navires donnait largement assez de fil à retordre aux pilotes qui essayaient d'entamer des approches sans finir dans les lignes de tir, et les occupants des bombardiers moyens furent rudement secoués. Malgré la forte DCA l'armada allemande parvint à se mettre en position et attaque après attaque les premières réussites semblèrent se produire. Bombes et torpilles frappèrent leurs cibles...


avatar
LMF
Créateur tout-puissant à la retraite
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 13142
Date d'inscription : 27/05/2007

Infos
Nationalité: AC AC

Re: Bataille au large de Brest

le Mar 06 Juil 2010, 10:10
Rapport de l'attaque :
Le IX. Fliegerkorps a engagé plusieurs escadrilles de H-111 et Do-217, ceux-ci sont entrain de décoller du nord de la France à l'heure actuelle.
Toutefois, plusieurs Ju 87C Stuka et quelques Bf-109-E ont engagé le blocus plus tôt dans la matinée.
Après avoir décollé de l'aérodrome de Brest, ils ont attaqué depuis le Sud-Est 1 croiseur léger classe Atlanta, 2 croiseurs de bataille classe Alaska.
Malgré la Flak, les pilotes ont confirmé après l'attaque :
- Avoir touché un Alaska par deux fois,
- Avoir endommagé un Atlanta,
- Avoir lourdement endommagé un Destroyer US.
Un Bf-109 rapporte la destruction d'un cargo ennemi, néanmoins cette information n'est pas confirmé par les guetteurs.

Les pertes du IX sont lourdes.
15 pilotes ne sont pas rentrés, 10 chasseurs sont endommagés et 20 bombardiers ont été réduit à l'état de passoire volante.
La deuxième vague, plus conséquente, est prévue dans l'après midi.
avatar
LMF
Créateur tout-puissant à la retraite
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 13142
Date d'inscription : 27/05/2007

Infos
Nationalité: AC AC

Re: Bataille au large de Brest

le Jeu 08 Juil 2010, 10:07
Les H-111 n'ont pas pu s'approcher de la flotte alliée, la RAF ayant envoyé plusieurs escadrilles de ces Spitfire du groupe X.
Néanmoins, les deux parties se regardent en chien de faïence.

Rien n'est joué et malheur à celui qui oserait faire le moindre faux-pas.
avatar
Kettenhund
Modérateur
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/12/2007

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Bataille au large de Brest

le Jeu 22 Juil 2010, 18:20
Brest avait souffert.
Réellement souffert, y'avait pas de doute là dessus.
Le soldat Caffra posa sa pelle sur le bord de la jetée et se laissa tomber dans un trou d'obus qu'il était chargé de rebouché avec un de ses pouilleux de l'organisation Todt.
"Avant la soirée qu'on lui avait dit", parce qu'après "y'avait les sac de sable éventrées à changer du point F2".
Purée, quelle bande d'emmerdeurs ces anglish.
Ils faisaient des trous partout, et après c'était le brave Caffra qui devait tout nettoyer.
Y'avait pas de justice, sûr de sûr.

Plusieurs avions à croix gammées traversèrent le ciel nuageux vers le large.
Et déjà les premiers submersibles rentrant de longues missions océaniques percaient la brume matinale.
Malgré les dégâts, on avait tout de même fait venir l'orchestre du mess et les clairons tintaient entre les bunkers ravagés du port de Brest.

Il faudrait plusieurs mois à la Heer et à organisation Todt pour reconstruire la cité et faire de Brest, "une forteresse de béton" comme l'avait ordonné il y a 2 jour à Brandebourg le Führer.
En attendant, le port était bouché par les gravats et les décombres si bien que nombre de croiseurs et navires lourds étaient échoués ad vita eternam dans la baie sans aucun moyen de sortie.
Il y en aurait pour plusieurs mois, et le soldat Caffra était foutrement emmerdé, il allait devoir suer pendant tout ce temps là.

HRP : Suite au blocus de Brest, le port est passé de Majeur à Moyen pour un mois.
avatar
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Re: Bataille au large de Brest

le Mer 08 Sep 2010, 23:10
Le Konteradmiral Schirlitz était satisfait de voir que le port de Brest était à nouveau opérationnel. Le Kommandant der Seeverteidigung der Bretagne avait promis en personne au Führer que le port serait remis en état pour début septembre et il avait réussi à tenir cette promesse. Il marchait le long des quais satisfait de voir aucune trace du déblaiement massif qui avait été nécessaire. Derrière lui le suivait le commandant du port Fregattenkapitän Erwin Kaehlert avec le staff de Schirlitz. Kapitän zur See Rudolf Zentner commandant du port de Lorient était aussi présent mais se montrait réservé. Un aide de camps lisait le rapport des travaux alors que le groupe longeait le bord de mer.

Le déminage avait pris beaucoup de temps, mais le passage sauf de la Baie de Biscay était fondamental. Le génie avait pour ça part été obligé de découper plusieurs carcasse à des endroits clés pour dégager certaines approches et eaux peu profonde. Tout le matériel possible avait été récupéré et renvoyé en Allemagne ou à l'arsenal. De plus la défense du port avait été revue. Le haut commandement et l'amirauté avait vu d'un mauvais œil cette indisponibilité suite aux combats devant Brest et avait exigé que des plans soient établis pour que ce genre de situation ne se reproduise plus. Une flottille de dragueurs de mines et une de vorpostenboot supplémentaires avait été détaché à Brest et les Hafenschutz-Flottille Brest et Lorient avait été rassemblé en une flottille commune pour plus d'efficacité. Des protocoles et ordres pour conserver même en période de combat devant le port l'entrée de la baie sûr à la navigation.

Le Konteradmiral hocha de la tête en approbation en contemplant au loin les derniers dragueurs revenir du dernier passage de vérification. Non Brest ne serait plus aussi vulnérable la prochaine fois !
Contenu sponsorisé

Re: Bataille au large de Brest

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum