Attention ! Offres express ! Toutes les nations sur tous les fronts sont ouvertes à l'inscription (sauf le Brésil). Profitez-en, ça ne va pas durer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Crise en Atlantique .

le Ven 02 Juil 2010, 13:31

Monsieur le Président des États Unis d’Amérique .

Comme vous le savez sûrement , un incident s’est produit il y a quelques jours au large des côtes de notre glorieux pays . Rappelons les faits .
Un de vos bâtiments donnant la chasse à un submersible de l’Axe s’est aventuré à la poursuite de ce navire dans nos eaux territoriales .
Cela a eu pour conséquences le départ de deux torpilleurs de notre marine pour escorter votre bâtiment au large , dans les eaux internationales .
Mais lorsque le contact fut établi , le navire battant sous pavillon de votre nation ouvrit le feu sur les nôtres . Devant cette agression , nos deux torpilleurs répliquèrent par légitime défense .
Le résultat vous est connu : un de nos torpilleurs fut coulé lors de l’engagement ainsi que votre destroyer . L’autre torpilleur étant endommagé , celui ci a quand même put regagner Lisbonne .
Le Président Salazar a exigé , en conséquence , réparations : le gouvernement demande qu’un navire de remplacement neuf nous soit donné en compensation de la perte de notre torpilleur , cela en vue de garantir une entente neutre entre nos deux nations .
De plus , en conséquence de la violation de nos eaux territoriales , de la remise en cause de notre neutralité envers Berlin et de l’attaque de notre bâtiment , le Président exige que les États Unis d’Amérique quittent les Acores avec effet immédiat .
Ceci en bon espoir de conserver des relations neutres envers nos deux nations et les autres alors en guerre , dans n’importe quel camp qu’elles soient .
Le gouvernement suggère également de laisser cette fâcheuse affaire secrète .
Avec , Monsieur le Président , l’expression de mes salutations distinguées .


Marco de Libano Martes , Ministre des affaires étrangère du Portugal .


HRP : Le port US des Acores va en conséquences (re)passer neutre , sous le contrôle du Portugal . Cela va se faire très prochainement , il est donc demandé à tout commandant Allié se trouvant dans ce port de le quitter dans les plus brefs délais . Merci .
avatar
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Re: Crise en Atlantique .

le Dim 04 Juil 2010, 21:46
Le port grouillait d'activité. La nouvelle du retrait des troupes américaines des Açores venait de tomber. Comme quoi un incident au large du Portugal serait la conséquence de ce bordel. Les autorités britanniques tentaient encore en vain de négocier mais le dictateur portugais semblait déterminé, probablement sous la pression des diplomates allemands et italiens. Depuis que la nouvelle était tombée les bureaux commençaient à être vidés, les dossiers secrets devaient être mis à l'abri au cas où la situation dégénèrerait. Plusieurs navires américains avaient déjà quitté la baie et étaient en route pour le Maroc.

Jeffrey marchait rapidement à travers les couloirs du commandement américain du port. Dans chaque bureau il pouvait voir des officiers en train de remplir des cartons ou détruire des documents. Le jeune capitaine pesta lorsqu'il trébucha sur une pile de cartons que quelqu'un avait entassés en plein milieu du couloir. Il lança furieux un " Bon dieu vous pouvez pas faire attention !" dans le bureau juste à côté. Un voix énervée lui répondit aussitôt " Va te plaindre chez les portugais, si leurs navires n'étaient pas aussi stupides on n'en serait pas là !" Jeffrey passa son chemin. Une dispute n'aurait rien apporté, tout le monde était sur les nerfs. De plus il n'avait pas le temps, son navire devait appareiller dans peu de temps. Il monta au dernier étage, échappant de peu d'être renversé dans les escaliers par deux marins transportant un bureau.

Il arriva enfin au bureau du commandant américain du port et frappa doucement à la porte. Rien. Il frappa une nouvelle fois un peu plus fort et aussitôt une voix puissante lui répondit: " Entrez donc bon sang, vue la situation dans ce foutu building on va pas s'arrêter à frapper aux portes !" Jeffrey entra et salua l'amiral qui était en train de ranger ses boites de cigares dans un grand carton. Il n'eut pas le temps de parler que l'amiral lui demanda ce qu'il faisait là.

"Amiral, on vient juste de m'informer que je devais transporter du personnel administratif à Casablanca, or on m'a chargé hier soir de transporter des travailleurs des docks. Je ne peux assumer les deux responsabilités en même temps"

L'amiral le regarda d'un air consterné "Et que voulez vous que j'y fasse, les portugais nous ont imposé un délai intenable pour évacuer, encore un coup de ces saletés de diplomates fritz, à coup sûr ! On manque de navires pour tout transporter, pas pour rien que la moitié des documents dans ce bâtiment doivent être brûlés. Et je vous parle même pas des antennes radar et radio qui doivent être démontées... Prenez ce que vous pouvez à bord et allez à Casablanca, j'ai déjà demandé des renforts à l'amirauté, j'espère qu'ils nous enverront quelque chose. C'est tout ? Alors foutez moi le camp j'ai assez de boulot encore.

Manifestement l'amiral était sous pression et n'avait pas le temps pour la politesse. Un peu vexé par l'attitude de son supérieur Jeffrey quitta le bâtiment pour retourner à son navire, voir comment placer le plus de personnel à bord sans risquer de chavirer en sortant du port.
avatar
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Re: Crise en Atlantique .

le Mar 24 Aoû 2010, 22:22
L'amiral Everett était sur le pont du USS Tuscaloosa. La petit flottille regroupé autour du fier croiseur avait quitté la rade au petit matin et Everett, ainsi qu'une bonne partie du personnel de l'ancienne base embarqué sur le croiseur, profitait du levé de soleil. Malgré le grand nombre d'hommes sur le pont l'ambiance était calme et on entendait plus le vrombissement des moteurs et la mer qui les entouraient.

Everett tourna le regard vers les navires qui flanquait le croiseur. De vieux paquebots de croisière réquisitionnés pour évacuer le reste du personnel. Une bien piètre fin pour la fière base des Acores. Sur leur pont aussi on pouvait distinguer les soldats, fonctionnaires et techniciens qui regardaient en arrière vers l'île qu'ils quittaient.

Un nouveau commandement attendait Everett en Afrique, l'amiral Kirk l'en avait déjà informé. Au moins il ne quitterait pas la zone chaude, après bien des années de services dans les Philippines, à Hawaï et à Panama, Everett n'avait guère envie de rejoindre certains de ses confrères bloqués dans des postes dans le grands nord. Bien qu'il eut préféré un poste dans le pacifique où le vrai combat avait lieu.

Un jeune marin l'interrompu dans ses pensés.

Le capitaine vous demande dans ça cabine Amiral, un message de l'amirauté vient d'arriver.

Everett quitta des yeux l'île qui rapetissait au loin et se retourna en remettant ça casquette en place.

Bien matelot, après vous.


[HRP] Les Acores vont passer sous peu en port neutre mineur.
avatar
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Re: Crise en Atlantique .

le Lun 06 Sep 2010, 19:21
HRP: Ça y'est les Acores sont un port neutre mineur portugais. Bon jeu à tous.
Contenu sponsorisé

Re: Crise en Atlantique .

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum