Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jacques Willsdorff
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A. Léviathan
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 943
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

La Grande Gueule

le Lun 15 Mar 2010, 17:43
Propos recueillis par le Commandant Superdupont.

J'ai été contacté il y a quelques jours par un Commandant d'une prestigieuse flottille italienne qui désirait me parler afin de, je cite, "éclairer les yeux des forces alliées de la défaite française en Mer Noire". Nous prîmes donc rendez-vous dans un troquet du port d'Istambul. Flairant le "scoop", je prends le premier avion en partance pour la Turquie, et je retrouve l'officier italien attablé au comptoir, sanglé dans son uniforme d'apparat. Il me hèle d'un grande signe de la main.

"Bonjour, Capitano. Pouvons-nous commencer l'interview ?"
"Maa, c'est quand vous voulez !"
"Capitano, vous nous avez déclaré vouloir rester anonyme ..."
"Oum, vous pouvez tout dé même m'appéler Augusto !"
"Commandant, vous nous avez fait venir pour nous raconter l'épisode qui vient de se dérouler en Mer Noire. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Les lecteurs en brûlent d'impatience."
"Maaaa ! C'était oune spectacle gran-diosé ! Bellissimmo ! Oun n'avait pas vu ça dépouis Marignane !"
"Euuh .. Marignan était une victoire française, Commandant .."
"No ! Marignane, près de Marseille ! En 1940, lorsque 3 divisions de notré préstigeusé armée a captouré deux douaniers ! Grandé bataille !"
"Bref .. Poursuivez ."
"Si .. Oun a sourpris ouné flotté dé 10 destroyers et torpilleurés dé la FANA en Mer Noire ! Alors, one s'est dit : Ma quééé, c'est lé momenté ! Nous allouns pouvoir prendré notré révanch' dé touté les fessées qu'ils nous ont mit ! Alors, nous sommés vénous à 30 navirés, afin dé gardé une pitite chance de gagner, tou vois ?"
"Une flotte dirigée par un groupe de croiseurs, c'est exact ?"
"Si si ! Parcé qué .. tou comprends, tout nos beaux couirassés devaient restér au porto, perqué il fallait les repeindre pour la paradé, comme one le leur a fait à Palermo !"
"Je comprends ... Allez-y .."
"Brefé ... On les a sourpris, et on les a poussé à se réfougier dans lé port dé Sébastopol, chez les rousses !"
"Les rousses ?"
"No, maa .. les rousses quoi ! OU.R.S.S ! Les Rousses !"
"Bien sûr .."
"Bueno ! Donc on s'est réounis entré grande chef et on s'est dit : pouré avoir la FANA, il faut viser la têté ! Et là, nous avouns coulé lé grand, l'ounique Erwan LaFleur ! Ces Français étaient aux abois ! La victoiré était toutale ! Et sélonne nos espionnes, les équipages franecais sé séraient pendout dé désespoiré à Sébastopolé ! "
" Selon l'amirauté alliée, le Destroyer Mogador du Commandant Lafleur aurait été coulé suite à une erreur de nos alliés russes. En effet, un équipage russe, exhorté par son commissaire politique et sous l'effet de la vodka aurait pris le premier bâtiment de guerre disponible et serait allé combattre l'ennemi. Coulé très rapidement, cela dit ..."
"Maa, c'est oune connerie, je te dis ! Même que dépouis, le Erwan, il déprime .. sourtout dépouis que sa pétite copine, la Anna Widow, a quitté la marina ! Et pouis, dé toute façonne, y avait tous nos submersiblés qui les attendaient pour couler tous les FANA ou rousses qui venaient !"
"Selon l'amirauté alliée, toujours, une bonne partie de vos sous-marins aurait été coulée."
"Maaaa ! No ! Sourtout pas ! C'est oune tactique dé diversionne ! Ils se réposent sur lé fond et font lé mort ! Pour endormir la méfiancé des Français !"
"Evidemment."
"Gracé cette victoire, nous sommes dé nouveau les maitrés dé la Méditerranée ! Plous rien né peut nous arrêter ! Ils sont tous en gondola lé alliés ! .."

Les bruits d'une canonnade, provenant du détroit du Bosphore, se fait entendre.

"Je croyais que vous aviez décimé les alliés ?"
"Oum, si, bien sour ! Ce sount nos alliés qui tirent des salves d'honneuré ! Por la victoiré !"

Nous sommes à nouveau interrompus par un marin qui arrive, essoufflé, auprès de son Capitaine.

"Comandante ! Comandante ! C'est oune cauchemardé ! Les alliés, des Français, des Anglais, ils arrivent ! Ils vont tous nous écraser ! Ils sont encore à plus dé 10 nautiques !"
"Maaa ? Comment ? Mé cé n'est pas poussible ! Tout lé mondé aux bateaux ! Il faut recouler ! Vite ! Transmettez aux comandante d'employer la tactiqué dou Ciao Bella ! Machiné arrière toutes !"

Sans prendre la peine de dire au revoir, ni même de payer l'addition, le vaillant et fougueux Commandant Italien, Augusto de son prénom, préféra entraîner sa flotte dans un repli stratégique de grande envergure. J'ai tout de même réussi à prendre ce cliché lorsque leur escadre quitta Istambul.



Dernière édition par Jacques Willsdorff le Mar 16 Mar 2010, 00:42, édité 1 fois
avatar
Blas de Cordoba
Respo Com'
Autre pseudo : Amalia di Grammonte
Nation au Front Atlantique : -
Flottille au Front Atlantique : -
Nation au Front Pacifique : -
Flottille au Front Pacifique : -
Nombre de messages : 6113
Age : 26
Date d'inscription : 07/10/2009

Infos
Nationalité: ???

Re: La Grande Gueule

le Lun 15 Mar 2010, 19:35
Jacques Willsdorff a écrit:
lorsque leur escadre quitta Istambul.

Mais l'escadre italienne ne quitta pas le port complètement ... un piètre caboteur resta là . On pouvait lire sur le devant de sa coque " S.S. Lisa " , l'insigne de la XIIIa trônant fièrement à côté du nom du navire .
Des bidons d'essence l'avaient quitté à destination de la Flotte Italienne , ses membres d'équipage prenaient un repos bien mérité .
Son capitaine , un journal à la main où on pouvait voir ceci en première page car le reste était en italien :




Il parlait avec un des docker .

Maa , ces français ne respectent rien !! plus aucoune bidon dé pétrole dans cé foutu trou . Obligé de donner ceux de la Marina , haaaaaaaa horosément , il y a encore des capitano qui ont du bon sens .

Un marin originaire de Messine donna les ordres de l'Amirauté à son officier et repartit aussi vite qu'il était apparut .

Et en plous je dois apporter des mounitionnes à la flotte qui vient dé partir !! Maa , ils doivent en coulé pour avoir outant besoin de munitionnes !! Et une étrave à réparer pour avoir éperonner un soubmersiblé rousse ?! Maa ils sont complètement fada , jé mé demande vraiment pourquoi la Marina à mis des mortiers sur ces Abruzzi ...

L'officier jeta le journal dans une poubelle et remonta à bord de son navire .


[ Voilà je me rattrape Erwan ^_^ c'est pas la meilleur qualité de RP que j'ai fais mais bon , je me attraperai au prochain promis ^_^ ]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum