Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Augusto Migliorini
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Italie
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 5444
Age : 32
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Italien Italien

Message de la Regia Marina aux forces alliées de Mer Noire

le Dim 14 Mar 2010, 23:33
Soldats alliés et plus particulièrement Français et Anglais !!!

N'écoutez pas ce que vous dise vos chefs corrompus !!! Abandonnez le combat contre les Forces de l'Axe.

On vous a menti !

L'Allemagne, l'Italie et le Japon ne sont pas vos ennemis ! L'alliance de l'Axe a pour but de sauver l'humanité face à la menace du Bolchévisme.

Abandonnez les Russes au sort qu'ils méritent et ne devenez pas coupables et responsables de la destruction de la civilisation !

La Regia Marina vous offre de vous rallier à sa cause.

Hissez dès à présent le drapeau blanc à vos mâts et dirigez vous en masse vers le port Italien de Constanza pour y signer votre affectation sous les couleurs des nations protégeant la civilisation et l'humanité.

Anglais, regarde dès à présent les corps des marins de cet Aviso Black Swan et ce Destroyer L-M coulés en ce jour non loin d'Istanbul flotter disgracieusement au gré de la houle. Regarde les corps mutilés et brûlés de ces hommes d'équipage qui étaient à bord des 2 navires endommagés alors qu'ils tentaient de venir en aide à leur camarades.

La défense d'un dictateur mégalomane tel que Staline et de son régime communiste ne vaut pas un millième du sang noble qui a été versé aujourd'hui.

Rejoignez nous et ensemble marchons vers la victoire face à la Menace Rouge !!!


avatar
Valente Igallini
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Italie
Flottille au Front Atlantique : Xª MAS
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kidô Butai - Sensuikan Kantai
Nombre de messages : 3391
Age : 32
Date d'inscription : 01/06/2008

Infos
Nationalité: Italien/Japonais Italien/Japonais

Re: Message de la Regia Marina aux forces alliées de Mer Noire

le Lun 15 Mar 2010, 13:36
Chroniques de la Percée des Dardanelles
Manuel d'histoire navale Italien - édition 1961

Date : 14/03/1943

La perçée des Dardanelles est un cas d'espèce particulier des batailles navales de la Seconde Guerre Mondiale étant donné qu'elle s'effectua à la limite des eaux territoriales Turques. L'affrontement, opposant la flotte lourde Italienne à une coalition Franço-Russo-Anglaise, fit craindre une réponse armée de la part de la nation Turque, neutre dans ce conflit.

Contexte : En réponse à une demande d'intervention de la part des forces Italiennes et Allemandes opérant contre le Bolchévisme en Mer Noire, la Xª MAS fut envoyée en Mer Noire afin de mettre un terme aux agissements Alliés dans cette zone du globe. Flanquée du croiseur lourd Admiral Hipper, les croiseurs rapides Italiens découvrirent que les forces Russes bénéficiaient du soutien d'une flotille Française.
S'avancant pour engager le combat la Xª MAS fit se replier l'ennemi vers le port de Sebastopol. L'ennemi, trop lâche pour engager le combat malgré une supériorité numérique en destroyers et bénéficiant du soutien de sous-marins, s'enferma dans la sécurité de la rade de Sébastopol, là où la Xª MAS avait instauré un blocus efficace dans l'opération Fall Blau.
Pétries de peur, les forces alliés de surface restèrent à l'abri, laissant les sous-marins Russes se faire massacrer devant le port. Les meilleurs commandants de submersibles Russes périrent pour empêcher la flotte Italienne de forcer la rade du port.
Désespérés par la situation, les forces alliées durent se résoudre à faire appel aux Anglais qui envoyèrent la Force K dans le dos de la Flotte Rapide Italienne.
Mais, la Xª MAS découvrant le piège à temps, se porta rapidement vers Istanbul, toute sa force de frappe s'abattant sur la machoire la plus faible du piège qui se refermait sur elle.
Les forces Italiennes arrivèrent dans le port Turc alors que la Force K n'avait pas fini son rassemblement dans les eaux neutres du port.

Déroulement de la bataille

14/03 - 04h00 du matin : Le croiseur Italien Giuseppe Garibaldi sorti en douce du port d'Istanbul et attaqua les avisos Anglais qui patrouillaient dans la Mer de Marmara. L'aviso H.M.S Woodpecker - U.08 encaissa de sévères coups alors que le croiseur Italien tentait de forcer le passage, faisant feu de toutes ses pièces.

14/03 - 04h30 du matin : Le HMS Arthur, croiseur Anglais de classe Perth, assista à l'affrontement et la sortie du Giuseppe Garibaldi. Son capitaine faisant démarrer les machines, il se lanca à la poursuite du croiseur Italien, envoyant un message au HMS Galatea, croiseur classe Arethusa, pour qu'il le rejoigne.
Mais, le HMS Galatea reçu le message radio trop tard et ne démarra pas ses machines, laissant le HMS Arthur ouvrir le feu alors qu'il se trouvait encore à la limite des eaux territoriales Turques.

14/03 - 04h39 du matin : Le Giuseppe Garibaldi encaissa quelques obus qui tombèrent sur son pont sans causer de grands dommages. Le commandant Augusto Migliorini fit rapidement manoeuvrer vers le sud, entraînant le croiseur Anglais dans sa suite.
Sur le HMS Arthur, on signala un croiseur approchant par derrière, manoeuvrant très près du navire Anglais et provenant du port d'Istanbul. Le commandant du croiseur, croyant affaire au HMS Galatea, ordonna d'ignorer les agissements de ce navire.
Mais il comprit vite son erreur lorsque des projecteurs éclairèrent soudainement son navire.
Dans la foulée de la sortie du HMS Arthur, le Croiseur Lourd RN Gorizia, de classe Zara, s'était discrètement glissé dans son sillage à la sortie du port, tout feux éteints.
Les observateurs Anglais ne purent faire la différence dans la pénombre entre les silhouettes du RN Gorizia et du HMS Galatea.
Ouvrant le feu de toute son artillerie principale à moins de 3.000 mètres, le croiseur lourd Italien fusilla à bout portant le HMS Arthur qui dut battre aussitôt en retraite, son pont ravagé par de nombreux obus de 203mm.
Le RN Gorizia ne poursuivit pas son opposant, réfugié dans les eaux neutres. Il continua sa course vers le sud, escortant le Giuseppe Garibaldi en ouvrant le feu sur les avisos Anglais afin de les tenir à distance du croiseur Italien touché.

14/03 - 06h00 du matin : Alors que l'aube se levait, de nouveaux navires Italiens sortirent du port. Le Marietta, destroyer classe Soldati, et le KMS Admiral Hipper, rejoignirent les deux croiseurs Italiens, coulant au passage l'aviso H.M.S Woodpecker et forcant le second aviso, le H.M.S Inquirer II, à se réfugier en vitesse dans les eaux internationales.

14/03 - 08h00 : A le sortie nord du port, d'autres affrontements eurent lieu. Le H.M.S Moselle, Destroyer de classe L&M tentant de rejoindre la flotte Franco-Russe, entrainant dans son sillage le Torpilleur FFL Le Tonnerre. Ces deux navires furent rapidement assaillis par le Destroyer classe Mirabello Augusto Riboty, le Destroyer classe Navigatori Luca Tarigo et les Destroyers classe Sella Nicotera et Avanti Savoia. Les deux navires Alliés furent promptement coulés au large d'Istanbul, n'ayant aucune chance d'échapper au navires rapides Italiens.

14/03 - 09h00 : La flotte Anglaise pansent ses plaies dans le port d'Istanbul, la flotte Italienne s'éloignant dans la mer de Marmara. En moins de 3 heures, elle accusait la perte de 2 navires, 2 autres dont un croiseur avaient été endommagés par des tirs ou des mines. Les souvenirs douloureux de la perte du cuirassé HMS Vengeance plusieurs mois plus tôt par ces mêmes Italiens revenaient en mémoire.
Les Anglais ne pouvaient compter sur le soutien des Russes et des Francais, trop occupés à se maintenir à distance des croiseurs Italiens et ne s'éloignant que très peu des eaux Russes de Sébastopol.

Post à finir ^^
avatar
Peter Algernoon
Tempête
Autre pseudo : Adm. Lord Peter Henry Charles Ossian Algernoon Xth Duke of Northumberland
Nation au Front Atlantique : Héros Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Amiral
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 594
Age : 30
Date d'inscription : 12/07/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth Britannique/Commonwealth

Re: Message de la Regia Marina aux forces alliées de Mer Noire

le Mar 16 Mar 2010, 18:08
C'était bel et bien un crime de guerre, un crime de guerre ni plus ni moins, attaquer depuis un port neutre dans les eaux territoriales Turques ! Cela n'avait que deux significations !

Soit les Italiens ne valait pas mieux que les allemands en attaquant la Belgique le Luxembourg et le Pays-bas ! Auquel cas on devait comprendre que le 14 Mars de cette année la Turquie entrait en guerre face aux forces de l'axe.

Soit la Turquie venait de déclarer la guerre aux côté des forces facistes !

Il devait en avoir le coeur net.

Fm : Cpt Antony Algernoon
To : R.Adm Peter Algernoon

Père ! donnez vous confirmation de l'entrée en guerre de la Turquie ?
Le message fut envoyé, les premiers tirs italiens explosèrent les tourelles de l'avant de l'Aviso.

L'ordre fut de manoeuvrer à pleine vitesse dans les eaux resserré, peut-être arriverait il à l'éperonner faire sauter sa propre soute à munition et l'emporter avec lui.

Lui qui avait toujours respecté un code d'honneur dans cette guerre, lui qui avait laissé un cargo allemand qui entrait dans les dardannelles (Eaux territoriales Turques), le voila assassiné le somptueux navire de la Royal Navy.
Contenu sponsorisé

Re: Message de la Regia Marina aux forces alliées de Mer Noire

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum