Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Edouard HARDY
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/07/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Opération déminage

le Lun 08 Mar 2010, 11:34
Le RFA Black Ranger est torpillé en mer du nord le 7 mars, le navire s'incline rapidement, une seconde torpille achève la vie du navire. Il transporte 6.000 T.d'avitaillements pour l'escadre, qui l'entraine au fond en moins d'une minute. Il y avait 25 hommes à bord, 4 seulement se retrouvent au milieu des débris. 3 matelots aperçoivent le Capitaine Hardy et le ramène en disant :

« Capitaine, vous ne préférez pas continuer la traversée à bord de notre transatlantique ? ».

Les 4 hommes se réunissent sur un seul radeau qui sera recueilli dans la soirée par un destroyer.

La courte campagne a déjà coûté cher à la flotte RFA.

De retour à Londre, après une courte période de repos, dans les homes de marins belges organisés par le ministre des Communications. Le capitaine Hardy se rend à l'amirauté.

« Bonjour capitaine les services que vous rendez au sein de la RFA sont d'une plus grande importance pour les alliés, étant donné la grande pénurie de navire pour assurer le ravitaillement nous ne pouvons vous donner pour l'instant un commandement aux seins de la RFA. Avec vos états de services nous ne voulons pas vous laisser sans navire.
Actuellement, l'Axe fait une grande opération de minage sur nos principale routes et port d'Angleterre. Et nous manquons de capitaine expérimenté, voici ce que l'on vous propose au port de xxxx il y a la 118e flottille belge de dragage, avec une nouvelle unité venant des chantiers »


Lorsque je reçus la nouvelle de mon envoi vers un de ces petits bâtiments, ma première impression fut, je l'avoue, détestable, ce seul mot " dragueur de mines " évoquait dans mon esprit un sordide petit chalutier, converti pour le temps de guerre, inconfortable à l'intérieur.

Aussi, quelle ne fut pas mon agréable surprise, lorsqu'arrivé à la base et comme je m'informais de l'emplacement de mon nouveau navire, un "chief" anglais me désigna un superbe bâtiment flambant neuf.
avatar
Edouard HARDY
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/07/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Opération déminage

le Mer 10 Mar 2010, 21:30
Mon étonnement redoubla lorsque je montai à bord. Partout une propreté méticuleuse et un ordre parfait, mais ce qui me fit le plus plaisir fut de visiter ma cabine où j'allais vivre dorénavant. Sur le cargo l'on vit, l'on mange et l'on dort dans un mess-deck grisâtre et d'aspect franchement sinistre. Ici, nous ne sommes que 7 officiers à partager un petit mess construit tout entier en bois, et que bien des yachts privés nous envieraient.

Dans ma cabine, il a un bureau et deux grande armoires j'en laisse une perpétuellement ouverte, et la garnis de souvenirs et d'objet chers, cependant que je couvre de photos et de peinture, la paroi de bois à l'entour.

De cette façon, je me suis aménagé un vrai coin personnel, un home minuscule. Que faut-il de plus pour un marin ?.
avatar
Edouard HARDY
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/07/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Opération déminage

le Ven 12 Mar 2010, 19:43
Il faut tout préparer pour notre bateau. La base déborde d’une intense activité, les approvisionnements affluent.

Officiers et hommes, nous sommes 60 à bord et cependant toutes les régions de la Belgique sont ici représentées. Ostende évidement est reine comme sur chacun des bâtiments de la section belge; mais l'on trouve aussi, à côté des rudes gars de flandres , des spécimens du Borinage, des Ardennes et même des cantons rédimés d'Eupen-Malmédy.

Enfin arrive le jour de notre départ nos ordres sont bien précis ainsi que notre zone. Dès notre sortie, nous effectuons les ultimes vérifications, contrôle des appareils de navigation, le gyrocompas, le radar.

Montant de quart à 08.00, nous nous dirigeons vers notre zone, l’état de la mer fraîchit légèrement.
Le lendemain matin, au lever du jour, branle bas général. Tout l'équipage est réveillé. Vu la proximité de l'ennemi à l’affût de la moindre occasion pour engager le combat, mes matelots canonniers rendent notre canons de 76 parées à l'action.

- Cpt Hardy sur babord, un Escorteur Flottenbegleiter.

Ce que nous craignons à chaque seconde, c’est de voir l'horizon déchiré par la lueur d'un départ d’obus et de subir presque simultanément, les dégâts de l'explosion. L'équipage tout entier est à cran où qu'il soit ; dans les chaufferies, dans la salle des machines, dans la soute à munitions. Partout le temps semble nous figer.
avatar
Edouard HARDY
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/07/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Opération déminage

le Dim 14 Mar 2010, 20:41
- Capitaine cria la vigie l'escorteur change de cap.

Immédiatement, Hardy ordonne à son officier d'artillerie Ouvrer le feu.

Pris d'une panique incontrôlable, le jeune enseigne Mais capitaine c'est un escorteur!

- OUVRER LE FEU

L'officier d'artillerie donna l'ordre de tir à la tourelle, tout ahuri.

Les canonniers du 76 ce mis à tirer, le chargeur continuaient à fournir des obus aux canonniers. Déjà, les premiers obus frappaient l'escorteur. L'entraînement reçu par les hommes étaient payants.

Le second a la timonerie capitaine deux coups au but, il est touché au niveau de la passerelle et change de cap tout en zigzaguant, il rompt le combat.

- Cesser le tir, les machines avant toute, cap S/E, afin de réduire la taille de notre silhouette.

Hardy se retourne froidement sur l'officier d'artillerie On ne peut pas hésiter sur un ordre sur mon navire, à cause des faiblesses, rompez.

Hardy décidai de prendre ses jumelles afin de scruter les alentours à la recherche de nouveaux adversaires, car rien n'est plus dangereux que de découvrir un ennemi au dernier moment.
avatar
Edouard HARDY
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Force N
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/07/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Opération déminage

le Mer 24 Mar 2010, 10:37
Le HMS Bridport profite de la nuit sur une mer calme, pour forcer allure. Nous gagnons le rendez-vous avec la flotte US, les Alliés entrevoient l'éventualité d'immenses champs de mines qui bloqueraient l'entrée des ports et qui rendraient le transport maritime périlleux.

Cette journée sera fertile en événements. Dès le matin, l'officier de quart, me fait appeler sur la passerelle.

- Capitaine, nous sommes en contact avec la flotte US, voici la zone qu'il nous demande de nettoyer.

Cela promet! se dit-il tout en regardant la carte, l'ordre du poste de combat est annoncé par haut-parleurs. Ainsi que la mise en place des dragues.

Notre dragueur de mines empreinte courageusement la passe qui n'est pas sans danger. La mission du jour est de nettoyer les champs de mines qui gênent la navigation. Et de baliser un chenal afin que la flotte US, puisse continuer sa route en toute sécurité.
Contenu sponsorisé

Re: Opération déminage

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum