Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Amiral Feodor Ushakov
Amiral de la flotte Soviétique
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Soviet
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 26/08/2008

Infos
Nationalité: Sovietique

Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Mar 20 Jan 2009, 12:29
Ils en avaient déjà parlé à Washington de manière informel en début d’année '42 mais cette fois la menace devenait plus pressante et l’urgence de plus en plus… urgente. Si cela continuait comme cela, cette partie l’Union serait littéralement coupé du monde mais cette fois non plus par les glaces mais par la menace Fasciste…

L’homme, assis devant sa grande bibliothèque, venait de lire les rapports pour le moins alarmant sur la situation de deux des grands ports et tout en ce lissant la moustache d’un geste ample il entreprit d’écrire une lettre à ces Alliés...

_________________
Amiral de la Flotte Rouge
Vive l'Union Soviétique
Mort aux envahisseurs
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Dim 01 Fév 2009, 11:44
Quelque part dans Londres…

Well, on dirait que Staline à peur pour ces ports du nord… damned, il faudrait tout de même qu’il tienne en respect l’armée Allemande encore un bout de temps pour… les réflexions à voix haute du vieil homme furent interrompue par l’arrivée du teaVoici my Lord… Thank you Thomas… Ohw, Thomas ?... Yes, my Lord… je souhaiterais parlez à Franklin dans les plus brefs délais... certainement, my Lord… quelques instant plus tard, une communication est établie entre les deux chef d’états
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Sam 07 Fév 2009, 11:44
Quelque part dans les Northwest Highlands of Scotland…

Holy shitun juron s’élevait dans les bourrasque de vents qui battaient depuis maintenant plusieurs jours l’un des plus important port de Grande Bretagne. Sale temps n’est-il pas ?... un temps à ne pas mettre le nez dehors je dis… transis de froid, deux capitaines étaient sortis d’un agréable Pub pour rejoindre leurs bâtiments amarrés aux quais. Dans la nuit plusieurs cargos en provenance du nouveau monde avaient rejoins l’autre partie de la troupe qui stationnais la depuis maintenant plus de deux semaines…

A la capitainerie du port, l’on réglait les derniers détails du départEt la météo ?... désolé Sir, le Meteorological Office ne prévois pas d’améliorations notables d’ici plusieurs jours… Damned, c’est très ennuyant cela… et je suppose que nous n’avons pas non plus de rapports d’activité de l’ennemi… No Sir, avec un temps pareil la RAF est cloué au sol…

Yes, je vois… nous allons encore avancer à l’aveugle dans un temps pourri… Any idea pour le départ ?... No Sir, mais l’amirauté ne devrait pas tarder à envoyer les ordres…

Good, prévenez moi si vous avez du nouveau… Yes captain Sherbrooke…

L’homme ressorti affronter le vent et la pluie glaciale
avatar
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Lun 16 Fév 2009, 18:21
Quelque part au coeur de l’Allemagne…

On frappe à la porte…

Gehen Sie hinein…

Un officier entre dans la pièce faiblement éclairée et se mets au garde à vous devant le large bureau de bois… le claquement de ces talons semble résonné bien plus fort dans ce silence de mort…

Un message intercepter par un de nos U-boot patrouillant en mer du Nord, Oberbefehlshaber der Kriegsmarine…

L’amiral parcourt le billet que lui tend l’officier et prend une mine songeuse à sa lecture…

A toutes les forces Alliés présente à …. (Mauvaise communications radio ne permettant pas l’identification du lieu de départ) :

Le convoi partira sous peu vers sa destination de…(Mauvaise communications radio) en l’absence de…. (Mauvaise communications radio) nous vous invitons à prendre contact avec…(Mauvaise communications radio) pour de plus amples informations et de suivre le mouvement vers le but. Vous serez escortez par… (Mauvaise communications radio) et…(Mauvaise communications radio)

Signé le High… (Mauvaise communications radio)

Ils remettent ça… cela ne leurs à donc pas suffit… bien…silence qui semble durer une éternitéTransmettez à nos capitaines qu’un nouveau convoi… que nous nommerons « PQ20 »… est en partance depuis l’Angleterre vers… hmmm… probablement, le nord…avec ordre de l'intercepter...

Jawoll her oberbefehlshaber der Kriegsmarine

L’officier claque des talons et part transmettre les ordres de l’amiral Dönitz…
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Dim 22 Fév 2009, 11:20
Dans le petit matin brumeux du nord de l’Angleterre la sirène du HNMS Michiel de Ruyter déchirait le silence de la mer…

Tous les hommes aux postes de combat… ceci n’est pas un exercice… je répète… tous les hommes aux postes de combat…ceci n’est pas un exercice…

Godverdomme, dat is nu eens pech zeg, twee schoten in de roos… luitenant wat is de schade… l’officier en second regarda l’air interdit le capitaine batave qui dans la précipitation avait oublié qu’il était en compagnie d’un équipage britannique…

S’en rendant compte, il reformula…

Je disais, nom de dieu nous n’avons pas de chance, deux touches au but… quels sont les dégâts Lieutenant ?

Sonar complètement détruit… coque éventrée… et un obus non explosé dans la salle des machines… heureusement…

Bien… réparer au plus vite les dégâts à la coque… et prions…
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Lun 23 Fév 2009, 11:05
Torpiiiiiiiillesla vigie du HMS John Bartram venait de repérer deux serpents d’acier filant à toutes vitesse vers le cargoune sur bâbord avant, l’autre sur tribord arrière…

Barre au 155… Hurry up guysle cargo tourna lentement… trop lentement… aussi ne pus il pas éviter celle signé « Der bunte Papagei » qui vint se loger sous la ligne de flottaison, en plein au niveau de l’arbre d’hélices… heureusement, la torpille du « U-151 », elle, passa à quelques mètres de la proue…

Lieutenant au rapport… cria le capitaine George Spencer…

Moteur endommagé… voie d’eau critique… coque sévèrement touchée… si la deuxième nous avait touché on serait à l’eau, Sir…

Colmater les voies d’eau et réparer la coque au plus vite… Yes Sir…

Plusieurs heures après le HMS John Bartram ne faisait plus eau et flottait plus ou moins droit… mais pour combien de temps encore, car comme le HNMS Michiel de Ruyter il était cloué sur place… à la merci des loups…
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Jeu 26 Fév 2009, 01:21
A bord du HMS Hyderabad :

Il était déjà tard dans la nuit, lorsque Peter, officier en second de la frégate classe River, scruta une dernière fois la mer avant de laissez son quart...

Soudain il s’arrêta net… il nettoya les verres des jumelles et regarda à nouveau… god damned, pas possible… capitaine venez voire… vite…

Sur ce, le capitaine Stuart Clarence Blair Hickman arriva à ces cotés… que ce passe t-il Peter ?... l’officier lui tendis les jumellesregardez, la basil lui indiqua du doigt le tribord arrièreOu ça, je ne vois rile capitaine stoppa sa phrase. En effet, il venait d’apercevoir un submersible Allemand à quelques miles de la… en surface…

Bloody Hell, que fait-il ?... il ne bouge pas… Faite pousser les machines Peter, nous mettons cap sur lui… et transmettez sa position au Commander Sherbrooke… Yes Sir…

De longues minutes plus tard, le HMS Hyderabad c’était approcher du submersible qui ne semblais pas les avoir remarquercurieux, on dirais qu’il n’y personne à bord… un submersible fantôme… l’officier regarda son capitaine d’un air inquiet…

Hmmm… il me semble que c’est le U-171… transmettez au Commander Sherbrooke… Yes Sir… et faite chargez les canons de 100mm voulez vous Peter, nous allons les réveiller un peu…Yes Sir…

Une première salve de canon vint ‘encadrer’ la cible… aussitôt suivie d’un deuxième tir qui eu nettement plus de chanceRight on it, Peter… give them some more… Yes Sir… un troisième tir passa non loin, mais sans le toucher alors que le quatrième toucha l’avant du submersible…

Alerter par radio de la nature de la cible, le Commander Sherbrooke avait lui aussi fait pousser les machines pour se rendre sur les lieux. Après un bref échange entre le Commander et la frégate classe River, le HMS Onslow décida de se venger du tir de torpille que ce même U-171 lui avait infligé à peine sorti de Loch Ewe…

Fire… BOUM le submersible fut touché de plein fouet et s’enfonça doucement dans les eaux glacées de la mer de Norvège…

Faite mettre des canots à la mer pour les survivants… prévoyez des couvertures, de la nourriture et des vêtements sec…

Yes Sir
répondit l’officier…

Transmettez au port de Haroldswick de nous envoyez un remorquer pour les naufragés…

Yes Sir…
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Jeu 26 Fév 2009, 18:56
Braaaaooouuuuuuuuuuuuum…. Braaaaooouuuuuuuuuuuuum…. Deux torpilles lâchez coup sur coup venait d’éventré le HMS Onslow…

CARTER… CARTER… ou êtes vous Carter ?... ici, commander, je suis ici… OH MY GOD… le cri d’effroi de l’officier venait de ce que le visage du Commander Sherbrooke était complément en sang. Touché par les débris de verre de la salle de commandement, l’officier en charge du convoi avait perdu l’usage de la vue dans cette attaque…

Oh my god… oh my god, répéta Carterfaite faire route vers les Shetlands le Commander est touché cria t-il

NONle cri du Commander résonna dans la salle, désormais ouverte, du HMS OnslowNON, nous avons une mission à remplir qui est prioritaire… mais, mais vous n’y pensez pas Commander, dans votre état c’est du… Silence Carter… nous devons amener à bon port les cargos pour nos Alliés Russes… mais Commander c’est de la f… il suffit, Carter… faite moi un rapport des dégâts…

Complètement abasourdis par la réaction du Commander, les officiers présents furent comme transcender par son comportement et très vite les rapport arrivèrentmoteur endommagé… salle de commandement endommagé… voie d’eau… sonar touché… et la coque ? demanda Sherbrookequelques secondes plus tard, essoufflé, un officier arriva pour avertir que le navire était en perdition…

Je veux que l’on répare au plus vite les instruments de navigations, ainsi que le sonar… il n’est pas dit qu’avant de couler nous n’aideront pas le convoi… Et c’est ainsi que plusieurs heures plus tard…

Contact capitaine… il est sous nos hélices… mais il fait très peu de bruit… probablement en vitesse lente…

Sherbrooke ordonna dès lors de faire feu avec les charges moyennes et par on ne sait trop quel hasard béni, le submersible pris les détonations de plein fouet…

Carter… prévenez le HMS Hyderabad qui navigue… il s’arrêta un instantCarter, vous qui désormais serez mes yeux, dites moi ou est le capitaine Hickman ?... il est sur notre babord, commander à même pas un mile de nous…

Thanks, Carter… prévenez le de notre poisson… Yes Sir…

Quelques longues minutes plus tard, la frégate classe River tournait autour du HMS Onslow quand tout à coup… 24 charges prirent leurs envoles pour dans un chapelet, tel des goûtes d’une pluie de novembre, s’enfoncer dans les profondeur de la mer…

Quelques minutes plus tard la nouvelle tomba par la radio…



From HMS Hyderabad
To Allied forces of Convoy JW51B

Venons de couler le Der bunte Papagei (Type VIIc/41) qui avait torpillé le HMS Onslow.
Ce dernier est en perdition, demandons au convoi de réduire l’allure pour effectuer les réparations.

Over…


Et pourtant, point d’effusion de joie sur les navires car tous savait que leurs Commander avait été gravement touché et tous craignais pour la suite du voyage…
avatar
Admiral Louis Mountbatten
Amiral Anglais
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral britannique
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 25/01/2008

Infos
Nationalité: Anglais

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Sam 28 Fév 2009, 11:39
Quelque part au cœur de Londres :

Quelqu’un frappe à la porteEntrez… bonjour Amiral… bonjour Georgel’homme s’approche…

Le secrétaire de l’amiral dépose devant ce dernier un agenda finement relier dans un cuir brun de toute beautévous avez un déjeuner avec Sir Winston Churchill à 11h… à 15h30, vous avez un briefing pour le front Africain… et ce soir à 20h, un dîner à l’Amirautél’amiral regarde son planning richement pourvu du jourthank you George… autre chose ?...

Le secrétaire sort de dessous son bras une liasse de papier… voici, amiral… si vous pouviez signer ces documents, se sont les ordres de mission, les affectations… enfin les formalités administrative habituelle…

Déposé cela ici, George je m’en occupe… bien Amiral, je vous laisseet l’homme sorti du bureau.

Une heure après, tout était signé et l’amiral, tout en se laissant choir dans le petit canapé du salon, entreprit la lecture des rapports de mission. Il ouvrit alors le premier rapport du convoi JW51B*…








*PS HRP : Après le convoi PQ17, la numérotation des convois vers l'Union soviétique est modifiée. Les allemand ne sont, au début, pas au courant de se changement de dénomination… pour eux c’est donc le convoi PQ20.
PPS HRp: merci à Jurgen pour les conseils graphique
avatar
Admiral Louis Mountbatten
Amiral Anglais
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral britannique
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 25/01/2008

Infos
Nationalité: Anglais

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Lun 09 Mar 2009, 11:47
Une voiture roule à vive allure sur Whitehall, passe sous l’arche et s’arrête dans la cour du Ripley Building, mieux connu sous le nom de « The Admiralty ».

Good morning, Sirfait un portier qui vient ouvrir la porte de la vielle Anglaise…

Good morningrépond, presque machinalement, l’amiral pris dans ces pensées…

L’homme arpente quelques couloirs, marquant une pause ça et la aux portes des bureaux ou l’attendent plusieurs dossiers plus ou moins urgents.
Puis, comme il se dirige vers l’aile gauche du bâtiment, il reçoit les derniers rapports de mission. Il ressort dans la court… heureusement il ne fait pas froid et le soleil daigne baigner Londres de quelques timides raies.


Il pénètre alors dans l’Admiralty House, la résidence même du First Lord of the Admiralty… Sir Winston Leonard Spencer-Churchill.

Good morning Amiral…

Good morning my Lord…

Quels sont les nouvelles, dites moi Amiral ?... Well, my Lord voici le rapport d’activité de la marine de la semaine dernière… il lui tendit une épaisse fardeThank you admiral

Pendant que j’y pense, auriez vous des nouvelles du convoi pour l’URSS ?

Well, my Lord, j’ai reçu à l’instant un rapport mais je n’ai pas encore pu le regarder de plus près…

Donnez le moi je vous prie… Yes my Lord…

Sur la petite table basse en bois de rose du salon, le thé – dépose sur son plateau d’argent – ne fumais déjà plus quand Churchill releva les yeux du rapport de JW51B…

Quelques pertes tout de même… Yes, my Lord… il ne faudrait pas que cela s’aggrave, du moins dans l’intérêt de nos Alliés Russes… Tout a fait, my Lord…

Bien, passons aux autres rapports… fit Churchill tout en rendant à l’Amiral son rapport de JW51B…





avatar
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Mer 11 Mar 2009, 18:01
Il est cinq heures, et le jour ne c’est pas encore levé sur cette partie du Reich.

Il est cinq heures au cloché de l’église, mais dans le square aucune fleur qui poétise.

Il est cinq heures, Berlin s’éveille.

Il est cinq heures, et dans se grand bureau sombre un homme travail derrière son bureau. Il ne s’éveille pas lui… il n’a pas fermé l’œil de la nuit, de toutes façons il ne dort pas… ou très peu.


Hans… HANSun homme entre dans le bureauJawol mein Herr…

Was ist dass ?... les mots de l’Oberbefehlshaber der Kriegsmarine claque dans l’air…

Ca vient d’arriver ce matin… depuis Trondheim…

Hmmm… la Luftwaffe à repérer un convoi Alliés le long des Ofotfjords… que font nos unterseeboten ? … probablement pris de vitesse, Herr Oberbefehlshaber der Kriegsmarine…

Dönitz reste songeur quelques instants au fond de son fauteuil en cuir… Contacté immédiatement le kapitän zur see, Otto Beert de la base de Narvik et exposé lui la situation… qu’il prennent les mesures qui s’impose…

Jawoll her oberbefehlshaber der Kriegsmarine

L’officier claque des talons et part transmettre les ordres de l’amiral Dönitz… un coup de pouce du destin s’offre au loups qui suivent le convoi…
avatar
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Mer 18 Mar 2009, 15:20
La sirène hurlante transperce les vents glacials du grand nord. L’alarme est donnée et sur la base secrète de Banak, tout les hommes se rendent à leurs postes de combat et les pilotes à leurs appareils. Quelques Messerschmitt 109 décollent aussitôt avec à leur tête le Hauptmann Fischer.

Depuis la terre ferme, le commandant de la base guide l’escadre en s’aidant de la photo aérienne qu’un avion de reconnaissance à rapporté au petit jour…

Ici la tour de contrôle de Banak… me recevez vousles liaisons radiophonique sont plutôt hasardeuse en cette saison suite au vents et au mauvais temps mais un faible signal arrive tout de même à braver les intempériesJawol… recevons 2 sur 5… Dirigez vous au nord, nord-est… il semble que le convoi ai pris le parti de longer les glaces hivernales… Jawol… répondis faiblement la radio…

Le commandant de la base de Banak avait les yeux rivés sur la photo de PQ20…

un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Dim 29 Mar 2009, 15:30
GET READY…FIRE… BRAAAAOUUUUUUUUM… BRAAAAAOUUUUUUUM…

Ils étaient tous endommagé… quelques heures plus tard le destroyer russe put réagir… et deux carcasses s’enfoncèrent lentement dans les eaux glacés de l’Arctique…

Quelques heures plus tôt :

C’était la fin… l’hallali, l’heure ou le gibier se sentant piéger, acculer dans ces derniers retranchements ne ferait pas de quartier. Ils est étonnent de voir que quand tout semble perdu, que le dernier souffle va être râler… que c’est à ce moment très précis que dans les yeux de ceux qui vont au devant de la mort brille cette intense étincelle. Comme si un feu follet, enfuis au plus profond des êtres dansait pour accueillir la grande faucheuse…

Alors que par dessus la roche et la glace le convoi avait aperçu les nuages de fumée noir annonciatrice de la fin prématuré d’une partie de l’escadre de Narvik grâce à l’action d’un sous-marinier Anglais, l’escorte vis surgir du fjord mi-cachette, mi cimetière deux torpilleurs Allemands. Dans un dernier baroud d’honneur, ils fonçaient à tombeau ouvert –c’est le cas de le dire- vers le destroyer Russe lui décochant quelques salves qui touchèrent le bâtiment.

Ne les voyant pas s’écarter, le Commander Sherbrooke compris que ces valeureux marins ne craignirent plus la mort… qu’ils l’attendait même…

Clarence… Yes, Sir?... il est impolis d’être en retard à un rendez-vous… le nouveau second ne compris pas tout de suite ce que voulais dire le CommodoreFaite mettre le cap sur eux… Yes, Sir…

La vague d’étrave grossit sous la vitesse que prenait la frégate… puis tout en arrivant à la hauteur des torpilleurs… chargez les 100mm… auquel une voix sur le pont répondis prestementcanons chargez, SIR…

Le second attendis le signal… le Commodore Sherbrooke, les yeux rivés sur l’ennemi ne desserra pas les dents jusqu'à…

GET READY…FIRE… BRAAAAOUUUUUUUUM… BRAAAAAOUUUUUUUM…
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

le Ven 03 Avr 2009, 11:55
Dans le petit matin brumeux du cercle arctique la lente masse d’un convoi fatigué par de longues semaines de mer remontait lentement le fleuve qui menait à leur destination finale.
Murmansk, ville de la péninsule de Kola serait enfin ravitaillé dans quelques heures par les cargos Américains et Britannique de JW51B.

Quelques heures plus tard, dans les bâtiments de l’amirauté Britannique, une messe fut célébrée par l’aumônier du USS Adirondacks en la mémoire des hommes mort lors de cette mission.


Mes frères et mes sœurs, prions ensemble pour honorer la mémoire de nos compagnons… connu et inconnu des HMS Onslow, HMS John Bartram, HNMS Michiel de Ruyter, HMAS Feathertrop, HMCS Moraine Lake et HMS Empire Archer qui ont donné leurs vie… pour que leurs frères puissent vivre en ces temps troublé…

L’assemblée se recueilli quelques seconde dans un silence religieux auquel il ne fut mis un terme que part l’aumônierAmen

Plus tard dans la journée, toujours à l’amirauté, une cérémonie fut improviser réunissant tous les capitaines ayant participer à la mission. Autour d’un verre, ils purent pour la première fois depuis longtemps discuter de visu en non plus par radio. Dans le même temps le capitaine George Spencer fut décoré à titre posthume alors qu’officieusement le Commander Sherbrooke apprenait qu’il était cité pour l’obtention de la Victoria Cross pour acte de bravoure face à l’ennemi… son insistance à poursuivre la mission alors qu’il fut blessé très tôt et partiellement rendu aveugle n’était pas étranger à cette citation. Le Commander Sherbrooke ne pus être que fier de cet honneur mais ne pensait qu’a son fidèle ami et second qui n’avait pas eu la chance de survivre… Carter.
D’autres médailles furent décernés cet après midi la et cet aventure se terminerais autour de plusieurs verres et d’un repas…
Contenu sponsorisé

Re: Dans les pas glacés d’un certain Willem…

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum