Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ric Venuti
Vent calme
Autre pseudo : James Pront
Nation au Front Atlantique : aucune
Nation au Front Pacifique : aucune
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/12/2014

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)/Commonwealth Américain (Atlantique)/Commonwealth

Nouveau monde

le Dim 02 Avr 2017, 23:09
12h40.Le ciel était sombre. Le ciel recouvert de nuages noirs et torturés se confondait à l’horizon avec l’océan déchainé.
Nous étions le 15 mars, la veille, Enzo Cardiffione avait embarqué, venant de Brest en profitant de l’hydravion  Macchi M.41 qui faisait la navette journalière. Pour la troisième fois je relisais la lettre qu’il m’avait remise. Elle provenait de Milan, Enio mon ami d’enfance m’écrivait en me confirmant que ma femme et mes deux fils étaient désormais à l’abri, ils avaient rejoins mon frère  Alberto à Norfolk. Enfin je pouvais mettre la deuxième partie de mon plan à exécution…
13h20. A l’horizon se dessine faiblement la forme d’un cuirassé il se confond avec les nuages et est à peine perceptible, je prends les jumelles de l’officier de quart à la vigie. Oui il s’agit bien d’un cuirassé [url=http://encyclopedie.das-boot.fr/encyclo_navire_fiche.php?nationalite=etats-unis&type=surface&formation=militaire&classe=Cuirass%C3%A9 rapide classe Iowa] rapide de classe  Iowa[/url], sans doute le premier navire visible de l’armada US annoncé par nos reconnaissances aériennes. Cela va chauffer dans pas longtemps…
14h35. Angelo le radio me  tend un message, ordre est donné à tous les navires de la flotte de se replier, direction Bordeaux. Une fois de plus c’est la débandade, mais peu importe, ma décision prise de longue date et confortée par la lettre d’Enio va se traduire dans l’action…
15h12. Angelo me donne un message qu’il vient d’intercepter. Il s’agit d’un message codé provenant de la flotte US, après une rapide consultation de la missive apparemment incompréhensible, je demande au radio de retourner à son poste et demande de préparer un hydravion pour ramener ce document à l’état major, la radio étant à mon sens trop peu fiable et il ne fallait surtout pas que les Américains sachent que nous avions intercepté leur message.
15h41. Le pilote est prêt à monter à bord de son M41. Je m’approche, l’attire un peu à l’écart sous prétexte de lui donner de dernières instructions,  sort mon arme de poing, assomme le lieutenant renzzi, le tire vers un endroit hors de vue puis enfilant son blouson et portant son casque je me hisse à bord de l’hydravion, me mets aux commandes. Plein gaz puis je fais signe convenu a l’officier en charge du catapultage.
15h42 Je n’ais sans doute pas tapé assez fort et le pilote a donné l’alerte. Il est trop tard l’avion quitte le navire.
15h43. les 8 canons de 37mm crachent un feu nourrit, mais déjà je suis trop éloigné, prenant de l’altitude. Le cuirassé US par une avalanche d’obus de 406mm détourne l’attention de l’équipage à mon avantage. Mauvais temps pour le Trento

16h07. 47°15 N – 11°45 W comme prévu le croiseur de bataille classe Alaska est au rendez vous, me voilà enfin libre en route vers un pays de liberté et prêt à me mettre au service de la marine la plus puissante de ce monde en guerre…
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum