Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Forrest Drake
Bonne brise
Autre pseudo : Lawrence Andrew Gavulin
Nation au Front Atlantique : Americain
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : Americain
Flottille au Front Pacifique : US Asiatic Fleet Task Force 5
Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 12/03/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Changement de nationalité

le Dim 02 Avr 2017, 21:52
Le capitaine Tiziano rentra dans sa cabine furax! La campagne en mer Baltique c'était soldé par une victoire en demi teinte. La première partie c'était plutôt bien passée,  quelques navires russes coulés,  aucune perte de leur côté, c'était le principal non? Par contre la seconde partie n'etait pas vraiment reluisante. Lors de leur retour en mer de Barentz ils avaient rencontré une force allemande aux prises avec une flotte alliée,  avec leur arrivé les forces s'équilibraient et le combat serait des plus interessant...
Mais malgrés quelques belles victoires de leur coté les allemands ont préférés rompre le combat en les laissant quasiment seul face aux alliés.
Heureusement ceux-ci avaient commencé un retrait de leur force. Nous n'allions pas les poursuivre seul...
Le commandant Stephan Guth ordonna le retour sur Bordeaux. Retour difficile car une flotte allemande aussi imposante qui se deplacait dans la manche ne pouvait que se faire remarquer.Une aubaine pour les Anglais qui décidèrent de les intercepter.
Notre retour plus lent ne fût pas des plus facile...

On toqua à sa porte.

- Capitaine? Un message radio pour vous. C'est un message prioritaire vous devez le décoder vous même au central.

- Interrogation
-
Que me voulait l'amirauté? Pas le genre à faire des messages dans ce mode de diffusion...
Je m'isolais dans le local radio et commençais le décodage.
1/2 demi heure plus tard j'avais le message en main et le lisais.

-" Capitaine Tiziano votre présence est requise d'urgence à Bordeaux. A votre arrivée un avion sera à votre disposition pour votre retour à Tarrente dans les plus bref délais.
Vos deux frères, Emilio et Antonio ainsi que votre soeur Alessia faisaient partie du réseau Atilla ils sont morts alors qu'ils s'opposaient à leur arrestation.

Heureusement qu'il était déjà assis. La tête lui tournait, ces deux frères et sa soeur morts! Des résistants! Il n'avait rien soupçonner!
Il est clair qu'avec ma position dans la Regia Marina ils ne me laisseraient pas repartir de Tarrente je serais bon pour le peloton d'execution pour haute trahison.Après reflexions il était hors de question de rentrer en Italie pour se faire tuer.Ca non! Hors de question! La guerre oui, c'était le risque! Mais pas comme ça!
Plus rien ne le retenais en Italie, ces parents, ces frères et sa soeur tous morts il était temps de les venger.

Je pris le téléphone et appela le responsable du ravitaillement.

-  lieutenant Farelli ou en sommes nous?

- Le plein de carburant vient d'être fini commandant.

Il n'y avait pas de temps à perdre.

- Appareillage immediat! Nous partons pour le large je vous donnerais la destination quand on sera sorti du port.

Quelques heures heures plus tard sur la passerelle.

- Commandant oû allons nous?

- Mettez le cap sur La Corogne.

- La Corogne?

- Oui!

Un "oui" sans appel...

Encore quelques heures plus tard...

Filipini convoqua son second dans sa cabine.

- Lieutenant Grimeldi, des affaires urgentes m'oblige à vous laissez le commandement du navire, je dois aller à terre.
Quelques minutes plus tard alors qu'il préparait en hâte le peu d'affaire qu'il avait amassé durant ses quelques années dans la Regia Marina.
Le téléphone sonna.

- Oui?  Capitaine Filipini j'écoute?
La voix de mon second résonna au bout du fil. Il baissa le ton.

- Capitaine,.... des hommes sont ici pour vous, on dirait la gestapo...
Silence de ma part.

- Capitaine vous savez que vous pouvez avoir confiance...

- Merci grimeldi, retenez les 1/4 d'heure.

- Ce fût un plaisir de servir sous vos ordres capitaine.

- Adieu Grimeldi, prenez soin de vous et de vos proches on se retrouvera après la guerre.

Le temps de descendre à quai et de prendre un taxi pour l'ambassade alliée la plus proche, ce sera l'Amerique...
Une autre vie m'attendait la bas.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum