Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Wolfgang Krüger
Tempête
Nombre de messages : 689
Date d'inscription : 20/10/2010

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Drogue de combat durant la Seconde Guerre Mondiale

le Dim 05 Mar 2017, 01:37
Merci Messieurs pour avoir apporté vos pierres à l'édifice. Je n'en attendais pas moins de vous Wink

Je suis d'accord avec vous sur le fait que tout les militaires n'étaient pas tous drogué. Et çà n'enlève pas le mérite des pilotes de toutes nations confondu.

Ce n'est pas non plus son utilisation ou non qui à fait pencher à elle seul la balance d'un côté ou de l'autre.

Cependant c'est un fait, les drogues de combat ont bien été proposé et utilisé durant le conflit.
Lothar von Arnauld
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Aleksey Koltchak / William Chester
Nation au Front Atlantique : USSR
Flottille au Front Atlantique : Tchernomorskii Flot
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Gator what else
Nombre de messages : 3663
Date d'inscription : 14/05/2013

Infos
Nationalité: Soviétique/Américain (Pacifique) Soviétique/Américain (Pacifique)

Re: Drogue de combat durant la Seconde Guerre Mondiale

le Dim 05 Mar 2017, 00:57
j'avais vu un reportage là dessus. Même s'il est certain que chaque camp a utilisé des drogues, je trouve facile et à la limite de la mauvaise fois de dire que c'est grâce à la pervitine que l’Allemagne a réussi le blitz de 40.

Le gros problème de cet auteur; Norman Ohler, c'est qu'il est parti du postula de l'utilisation de pervitine en masse. Dès lors, les témoignages qu'il a cherché vont tous dans ce sens et pour exemple, voici un passage: "La témérité de Rommel, l’aveuglement d’un Göring morphinomane et surtout l’entêtement de l’état-major sur le front de l’Est ont des causes moins idéologiques que chimiques." Faudra qu'on me dise ou il va chercher le lien entre Goering, la pervitine et l'armée. Ce dernier se droguait mais surement pas pour augmenter ses facultés. Deuxième chose: les plus grand consommateurs de drogues et ce même à notre époque, ce n'est pas les troupes à pieds (60km c'était fait par les légionnaires romains avec tout leur barda donc oui c'est un exploit mais non ce n'est pas impossible) mais bien par les pilotes.


Exemple flagrant prouvant une recherche biaisée: la campagne de France est gagnée par l’Allemagne pcq'elle drogue ses soldats. Par contre, la bataille d’Angleterre est gagnée par les anglais pcq c'est eux qui droguent leurs pilotes. Conclusion, les allemands avaient usés tout leurs stocks en France donc ils ont perdu en Angleterre... je sais pas, mais si ça marche si bien, je me serais arrangé pour en produire assez.


Donc oui les allemands comme les anglais et les autres ne se sont pas gêner pour en prescrire mais en arriver à la conclusion que c'est la pervitine ou équivalent qui a changé le cours d'une campagne et à fortiori de la guerre est prendre un raccourci extrêmement réducteur. C'est dommage car c'est un sujet qui mérite d'être débattu mais l'auteur a cédé à la facilité de la généralisation. Si ça vous intéresse, avec la déclassification de pas mal de dossier sur le Koweit, on parle beaucoup de drogues données aux soldats mais même  sans ça, il est impossible d'arriver à la conclusion que l'irak aurait gagnée contre les USA. 
Hans Schulmaster
Violente tempête
Autre pseudo : Taka Takata
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 6. Flotille der Schwarzen Meer
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kido Butaï Ushirodate Kantaï
Nombre de messages : 1885
Age : 65
Date d'inscription : 22/09/2009

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Drogue de combat durant la Seconde Guerre Mondiale

le Sam 04 Mar 2017, 20:36
Je crois qu'il faut relativiser les choses. l'addiction de ces drogues fait que son effet est de moins en moins fort au fil du temps. Augmenter les doses c'était risquer l'overdose. Bien qu'étant dune anglophobie légendaire je ne suis pas d'accord pour enlever du mérite aux pilotes de chasse anglais (et aussi Français, canadiens, Sud Africains, Australiens, néo-zélandais, Guyanais, polonais, américains engagés dans la RAF) Certes certaines unités d'élite ont certainement pris des drogues mais je ne crois pas que c'était généralisé. Que dire des pseudo marins en solitaire qui se bourrent de médicaments pour ne pas dormir et que la population imbécile accueille en héros alors qu'ils mettent plus de 6 mois à  ne plus en être dépendant ?
avatar
Wolfgang Krüger
Tempête
Autre pseudo : Akihiro Isami
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 689
Age : 100
Date d'inscription : 20/10/2010

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Drogue de combat durant la Seconde Guerre Mondiale

le Sam 04 Mar 2017, 19:33
Popularisée par la série Breaking Bad, la "crystal meth" aurait été utilisée par les soldats allemands lors de l’offensive contre la France en 1940 (dixit l’ex-journaliste et écrivain Norman Ohler dans son livre L’Euphorie totale).

Pas moins de 35 millions de comprimés de "pervitine", drogue découverte en 1937 connue pour renforcer l’endurance et la concentration, ont été commandés par la Werhmacht et la Luftwaffe entre avril et juillet de 1940.

"Les fantassins marchaient fermement jusqu'à 60 kilomètres par jour, les panzers avançaient nuit et jour. Imaginez la surprise des Officiers Français lors de la bataille de France qui se trouvaient déjà dépassés. Comparé aux 50 km en marche forcée de la Grande Armée de Napoléon, on peut imaginer l’exploit.

"Les Allemands utilisent une pilule miracle", titrait alors la presse britannique. Cette pilule miracle, c'est de la ‘pervitine’, de la méthamphétamine. À plus haute dose, elle porte aujourd'hui le nom de ‘crystal meth’".
 
     

La pervitine en quelques mots
C'est avant tout une Drogue psychostimulante, forme hydrochlorée de la méthamphétamine. C'est un dérivé de méthédrine.
Effets secondaires, dépendance, anxiété, agitation, agitation, paranoïa,
Molécule découverte pour la première fois au Japon par le professeur Akira Ogata en 1919, elle fût commercialisée en Allemagne en 1938 par le laboratoire Temmler. Utilisé comme drogue de combat dès le début de conflit par l'armée Allemande.

Certains médecins tenteront de limiter son usage, craignant de transformer à juste titre la population en drogués dépendants, mais ils ne seront pas suivis par les hommes de troupes, préférant jouer avec leur santé pour augmenter leurs chances de survie au combat.

"1942, sur le front de l'est, un groupe de 500 soldats allemands cherchent à briser l'encerclement de l'armée rouge. Il fait moins trente, et vers minuit, alors que la troupe tente depuis plusieurs heures de passer les lignes ennemies avec un mètre de neige, de nombreux soldats, épuisés, s'écroulent sur le sol. Nous avons alors décidé de leur donner de la Pervitine" Racontera pus tard un médecin militaire, et une demi-heure plus tard, ils commençaient à se sentir mieux et à reprendre la marche.

Mais l'infanterie allemande n'a pas été la seule à être gavée de drogue dans les moments difficiles. La pilule magique, surnommée la pilule de Goering, a été généreusement distribuée à la Luftwaffe du Maréchal Goering ("Stuka-Tablets" et Hermann-Göring-Pillen"). Mais aussi aux conducteurs de chars (comme "Panzerschokolade"). Les écoliers des jeunesses hitlériennes affectés à la défense aérienne recevaient également leur ration de Pervitine.

Vers la fin de la guerre, les Nazis travaillaient d'arrache-pied à une nouvelle drogue appelée D-IX encore plus efficace. La nouvelle pilule qui fut testée sur les équipages de certains sous-marins comprenait 5 milligrammes de cocaïne, 3 milligrammes de Pervitin, et 5 milligrammes de Eudokal, un anti-douleur à base de morphine. Testé aussi sur des prisonniers du camp de Sachsenhausen les faisant porter des charges de 20 kg sur près de 90 km sans s'arrêter.

Une drogue en vente libre
La pervitine n’était pas illégale à l’époque. Elle fut rapidement diffusée sous forme d'inhalateurs, et utilisée à différentes fins, notamment par les étudiants qui appréciaient de pouvoir se passer de sommeil en période d'examens. Il était même possible de la trouver en pharmacie, notamment sous forme de chocolat.


La pervitine fut toutefois interdite en 1941 après le constat de ses effets dévastateurs sur la santé des soldats allemands. "Les commandants se plaignaient du fait que les soldats avaient besoin de dormir trois fois plus longtemps lorsque l'effet de la 'pervitine' se dissipait. Beaucoup d'entre eux devinrent dépressifs. D'autres souffraient de graves psychoses" précise le journal Berliner Kurier.




Mais l'Allemagne n'a pas été la seul à utiliser des drogues de combat
Au Japon, la méthamphétamine a été utilisée sous le nom de Philopon aussi bien par les militaires que par les civils. Les Kamikazes étaient fréquemment défoncés à mort au Philopon, méthamphétamine baptisée ainsi parce qu’en grec ancien cela signifie « qui aime le travail ». Après la guerre, les stocks, surtout militaires, étaient énormes. Déboussolés par la défaite fulgurante et le drame d’Hiroshima, les consommateurs étaient des millions. «Philopon vide la tête et donne le tonus au corps » disait une pub. Ce fut une épidémie de psychoses, de dépressions… Le gouvernement réglementa la vente des comprimés et des poudres mais les formes liquides et injectables étaient toujours librement vendues. Beaucoup se mirent à injecter.

En Italie elle apparaît sous le nom de Simpamina D.

Les Russes affirment s'en être toujours tenus à la vodka mais, selon certains, elle aurait souvent été additionnée de cocaïne.

Les Anglais ont également utilisé la Méthédrine (72 millions de comprimés) et, selon certains, elle aurait joué un rôle non négligeable pendant la bataille d'Angleterre. Elle aurait en effet permis aux aviateurs anglais de pallier leur infériorité numérique. «La Méthédrine a gagné la bataille», titrera le Times à la fin de la guerre.

Aux États-Unis dans les années 1930, l'amphétamine était aussi en vente libre, commercialisée sous le nom de Benzédrine. Des millions d'américains la consommaient comme des vitamines. Malgré les effets néfastes constatés sur la santé physique et mentale des consommateurs, les autorités américaines et britanniques ont généralisé leurs utilisation lors de la Seconde Guerre mondial. L'amphétamine était utilisée pour combattre la faim et la fatigue, et augmenter la vigilance et l'endurance des soldats. Les GI’s en ont consommé 180 millions de comprimés durant le conflit.





Les effets dépendent du dosage
Psychostimulantes, les amphétamines donnent l'illusion d'être invincible et gomment toute sensation de fatigue. Leur effet coupe-faim entraîne de grands risques de dénutrition.

Douleurs musculaires;
Augmentation de l'endurance;
Euphorie et bien-être;
Désinhibition;
Source d'énergie spontanée;
Tachycardie;
Augmentation de la fréquence respiratoire;
Hyperthermie et transpiration;
Dilatation des bronches;
Diminution de salive;
Crispation des mâchoires.

À plus fortes doses

Hallucinations à forte dose.

Dans certains cas chez les hommes, diminution temporaire des capacités érectiles.

À long termes

Affaiblissement, amaigrissement;
Décalcification des os;
Insomnies;
Ttroubles de l'humeur : nervosité, irritabilité, anxiété, dépression;
Troubles psychiques : psychose, paranoïa;
Problèmes érectiles majeurs.


Voilà j'espère que cet épisode peu connu sur la seconde guerre mondiale vous à plu.


Sources :
http://www.cnewsmatin.fr/monde/2015-09-11/les-nazis-sous-drogues-dures-lors-de-loffensive-de-1940-710638
https://fr.wikipedia.org/wiki/Amph%C3%A9tamine_(classe)
https://en.wikipedia.org/wiki/History_and_culture_of_substituted_amphetamines
http://zoubakine.over-blog.com/article-l-amphetamine-la-drogue-de-la-guerre-124145783.html
http://www.asud.org/2013/01/23/histoire-11/
https://www.quandladrogue.com/recherches/drg03-16.htm


Dernière édition par Wolfgang Krüger le Dim 05 Mar 2017, 16:44, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: Drogue de combat durant la Seconde Guerre Mondiale

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum