Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Brian Peterson
Grand-frais
Autre pseudo : Silvio Bruzzian
Nation au Front Atlantique : USA
Nation au Front Pacifique : GB
Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 06/05/2015

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)/Commonwealth Américain (Atlantique)/Commonwealth

Groupe de Combat Tokyo Express.

le Dim 21 Aoû 2016, 01:42
Contexte RP : Opérations à Guadalcanal / Tokyo Express

Le 7 août 1942, les forces alliées débarquent à Guadalcanal dans l'est des îles Salomon. Les débarquements devaient permettre d'empêcher les Japonais d'utiliser ces îles comme bases militaires, servir de tremplin pour la campagne de reconquête des Salomon et isoler ou capturer la grande base japonaise de Rabaul.

Les débarquements alliés prirent les Japonais par surprise. Les Alliés sécurisèrent Tulagi et l'aérodrome en construction de Guadalcanal dans la soirée du 8 août. Inquiet des pertes possibles dans ses escadres aéronavales, Fletcher annonça qu'il retirerait ses porte-avions dans la soirée du 8 août.

Pris par surprise par les opérations alliées à Guadalcanal, les Japonais répondirent initialement en lançant des attaques aériennes et en tentant de renforcer leurs troupes sur l'île.

Mikawa, commandant de la nouvelle 8e flotte basée à Rabaul  rassembla tous les navires de guerre disponibles dans la zone pour attaquer les forces alliées à Guadalcanal. Le croiseur lourd Chōkai (le navire-amiral de Mikawa) de la classe Takao, les croiseurs légers Yubari et Tenryū et le destroyer Yunagi quittèrent Rabaul pour rejoindre les croiseurs lourds Aoba, Furutaka, Kako et Kinugasa du contre-amiral Aritomo Gotō en provenance de Kavieng.

La marine japonaise s'était beaucoup entraînée aux tactiques de combats nocturnes, un fait que les Alliés ignoraient. Mikawa espérait engager les forces navales alliées au large de Guadalcanal et de Tulagi pendant la nuit du 8 au 9 août lorsqu'il pourrait exploiter son expérience du combat nocturne sans craindre les appareils alliés qui ne pouvaient pas opérer efficacement durant la nuit. Les navires de Mikawa se rassemblèrent en mer au sud de la Nouvelle-Irlande.

Le passage de Mikawa dans le détroit de Nouvelle-Géorgie ne fut pas détecté par les forces alliées.

Les équipages alliés étaient épuisés par deux jours d'alerte constante et par les opérations de soutien des débarquements. Il faisait également très chaud et humide et associé à la fatigue, le climat, dans les mots de Samuel Eliot Morison, « poussaient les hommes épuisés à se laisser-aller ». En réponse, la plupart des navires se mirent en Condition II dans la nuit du 8 août, ce qui signifiait que la moitié de l'équipage était de garde tandis que l'autre moitié se reposait, dans les dortoirs ou à proximité de leurs postes de combat.

À 1 h 26, Mikawa relâcha le commandement pour que ses navires agissent indépendamment de son navire-amiral et à 1 h 31, il ordonna l'attaque générale.

L'attaque se solda pour les americains par la perte de 4 croiseurà lourds sur 6, et 2 destroyers sur 15 furent jugés irrécupérables et sabordés.

Les japonais eurent 58 morts et aucune pertes de navire.

Historiquement le Tokyo Express a commencé peu après cette "bataille de l'île de Savo" en août 1942 et continua tout au long de la campagne des îles Salomon a débarquer des troupes à guadalcanal et a maintenir la supériorité maritime de nuit jusqu'à la bataille du cap Saint-George, où un convoi japonais fut décimé le 26 novembre 1943.


L’expression Tokyo Express serait due à l'amiral William F. Halsey. Les japonais appelèrent ces missions « Transport Rat » en japonais « 鼠輸送, nezumi yusō » car elles avaient lieu la nuit.


Dans le cadre du jeu, l'État Major japonais a demandé à Ishi Misa de créer le Tokyo express qui aura comme rôle les missions suivantes :

- au depart de la mission :
protection de l'espace maritime japonais et zone intermédiaires Japon-USA.

- mise en place d'une force de frappe maîtrisant à la perfection le combat nocturne PJ vs PJ et les tactiques associées. les navires choisi seront sélectionnés pour cette capacité primordiale. Cette mission sera la mission prioritaire sur toutes les autres le cas échéant

- mise en place d'une coordination avec les sous marins Japonais.

- enfin la flotille devra être capable de réaliser toute les missions de jour habituellement confiées à la marine japonaise.


--------------


HRP : pour ne pas créer une ambiance délétère en canibalisant les flotilles a tout va, la flotille n'est pas officiellement créée. Me contacter par MP il n'y a pas de candidatures ouvertes par manque de places.

Il s'agira d'un groupe de combat intégré à une flotille de sous-marin qui nous a proposé leurs places libres.

Ainsi on peut mettre en place le gameplay sans causer une montagne d'ennuis.

Je remercie ici les gens avec qui j'ai pu discuté par MP. les avis étant divergents et la polémique prompte a apparaître je ne citerai personne. Chacun se reconnaitra.

Si un quota de 7 est atteint - principalement par le recrutement de nouveaux arrivants - j'espère obtenir le statut de flotille independante.


Dernière édition par Ishi Mida le Ven 04 Nov 2016, 04:50, édité 1 fois
avatar
Brian Peterson
Grand-frais
Autre pseudo : Silvio Bruzzian
Nation au Front Atlantique : USA
Nation au Front Pacifique : GB
Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 06/05/2015

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)/Commonwealth Américain (Atlantique)/Commonwealth

Re: Groupe de Combat Tokyo Express.

le Jeu 15 Sep 2016, 15:41
Ça fait pas tout à fait un mois mais je serais pas dispo pour du RP d ici le 21.

Donc on va faire ça aujourdhui.

Le groupe de combat "Tokyo Express" a été formé a defaut au sein des Hashima Sensuikan. Après un mois de service et une grosse balade en mer pour rejoindre sa zone d'attache nous sommes passés de deux navires a quatre.

Après quelques soucis de coordination avec les autres flotilles du coin nous avons participé à nos premiers combats PJ vs PJ.

Victoires mi-août à mi-septembre :

Yamasouko Kyushu (Destroyer classe Shimakaze) a coulé Owen Chase (Patrouilleur Type Higgins72) après que celui-ci ait attaqué un navire de la Rengo.

Yamasouko Kyushu (Destroyer classe Shimakaze) a coulé Evans John (Destroyer classe Allen M Sumner) en coopération avec les sous-marins de la SKS.

Assistance notable :

Ito Yamaguchi (Destroyer classe Fubuki de la Rengo) a coulé archer allen (Classe Narwhal) après que nous l'ayons détecté et mis en criblés de toute part. J'ai quand même fini en perdition dans la manoeuvre. comme quoi même un insomniaque peut se faire prendre quand il dort^^


M enfin pour un début c'est pas mal.

Plusieurs éléments japonais de trois flotilles differentes contre des américains eux aussi de trois flotilles differentes ça change de style de jeu!

Enfin... nous on compte pas comme une flotille. Au vu des restrictions on existe que sur le terrain. Pas sur papier.

Manque encore 3 recrues pour arriver au quota.

Suite au prochain rapport mensuel.


avatar
Brian Peterson
Grand-frais
Autre pseudo : Silvio Bruzzian
Nation au Front Atlantique : USA
Nation au Front Pacifique : GB
Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 06/05/2015

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)/Commonwealth Américain (Atlantique)/Commonwealth

Re: Groupe de Combat Tokyo Express.

le Ven 04 Nov 2016, 04:49
La flottille a bien pris forme et a connu son baptême du feu.

De retour de mission autour de - confidentiel - le Tokyo Express ayant subi quelques dommages et manquant d'essence rentre au port.

Le 19ème jour de la mission vers 10h un de nos shimakazes nous signale un Atlanta sur notre Ouest. Il semble isolé et la flotille passablement organisée préfère rentrer au port en ordre dispersé.

Les ordres de replis tombent et chacun vaque a ses occupations.

Vers 16h un autre Atlanta est signalé mais cette fois ci droit devant nous et surtout entre nos navires et le port.

Le Fuzukashi, navire amiral de la flotille se porte en avant de la flotte et met l'ennemi en déroute.

L'alerte semble passée, le second Atlanta n'étant en fait que le premier après son déplacement.

Toujours aussi dispersée la flotille se réarme tandis que des renforts américains viennent en aide à notre Atlanta qui rôde toujours autour de nos navires.

Et au matin suivant nous avons la désagréable surprise de voir un Croiseur Lourd classe New Orléans, un Croiseur Léger classe Cleveland, et notre Atlanta en maraude. En face on ne peut aligner qu'un Takao, un shimakaze et deux Tomozoru. C'est... plus que léger.

Mais si l'on veut un combat... il  va falloir le chercher. L'ennemi nous barre le T. Mais ne bouge pas.

A 15h, nous donnons l'assaut, endommageant sérieusement le New Orléans. La riposte sera quasi immédiate... l'Atlanta manœuvré d'une main de maître mettra trois salves au Takao de tête et finira par y mettre une pleine bordée de torpille en pleine journée, qui par miracle ne causera aucune voie d'eau. Mais en se mettant en position de torpiller, l'Atlanta se met également en parallèle de nos navire et le Takao y mettra dans la cheminée une belle bordée de ses batteries de 203mm plutôt que se replier.

dans l'après-midi et jusqu'au soir les navires américains prirent un grand soin a réduire mon navire en miette. Le New Orléans tira de ses canons arrières lors de son repli et le Cleveland y alla de bon coeur de toute ses pièces. Un sous marin anglais fut meme aperçu en approche au désespoir de mes marins.

Mais personne chez les américains n'avait pensé que le soleil tombait rapidement. Et à la nuit venue les renforts japonais arrivé dans l' après midi mirent l'Atlanta au fond en deux passages de torpilles. Le capitaine Yamasouko après un alignement quasi parfait lui colla une bordée qui après une rapide course sous l'eau, coupa littéralement le navire en deux. Le Nouvel Orléans et le Cleveland seront à leur tour assailli de toutes parts par nos torpilleurs. Le New Orléans fut sans doute très durement touché au niveau des chaudières.

au matin suivant le second croiseur lourd de la flotille commandé par Waotaka Adachi rattrapa assez facilement le New Orleans qui donnait de la gite a tribord et qui ne devait plus dépasser les 8 noeuds de vitesse.

plaçant son navire pour faire feu de toutes ses batteries, le croiseur Nachi cribla le New Orléans qui finit par se retourner complètement et par sombrer.

Le clevland quand à lui fut perdu de vue après qu il fut lourdement endommagé. Un sous marin ami qui passait par la pris soin de lui glisser une surprise dans le travers, amenant le navire a couler en quelques heures.

De notre côté nous avons compté en perte un torpilleur tomozoru coulé par un sous-marin qui prit ensuite rapidement la fuite, deux shimakazes endommagés mais toujours en état de combattre, et un Takao ramené au statut d'epave flottante mais qui put toutefois regagner le port en étant fier d'avoir occupé 3 navires américains toute la journée.

Plutot pas mal. Pour un début.
avatar
Iro Imashi
Violente tempête
Autre pseudo : Enrico GM di Tufo
Nation au Front Atlantique : Italienne
Flottille au Front Atlantique : XIII
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : D.K.A Cdt en Second
Nombre de messages : 1179
Age : 57
Date d'inscription : 06/02/2013

Infos
Nationalité: Italien/Japonais Italien/Japonais

Re: Groupe de Combat Tokyo Express.

le Ven 04 Nov 2016, 14:41
Je dirais même excellentissime. Le Takao jouant parfaitement son rôle se dit il. Décidément Iro n'en finissait pas de remercier Ryūjin d'avoir permis l'existence de cette nouvelle flottille. Certes incomplète mais tellement pugnace. La Daisan avait un concurrent de poids et nos ennemis un adversaire de taille.
Comme eux, nous aimions nous mesurer a fortes parties. Nous avions hâte de pouvoir nous mesurer aux deux.
Quoi qu'il advienne, nous leur souhaitions le meilleur.
avatar
Jack Leroy
Grand-frais
Autre pseudo : jack jr leroy
Nation au Front Atlantique : anglais
Flottille au Front Atlantique : RNSB
Nation au Front Pacifique : americain
Flottille au Front Pacifique : TF5
Nombre de messages : 207
Age : 60
Date d'inscription : 11/02/2015

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Groupe de Combat Tokyo Express.

le Sam 05 Nov 2016, 22:26
belle description capitaine

vu de notre bord c'etait aussi chaud,le takao a eu beaucoup de chance

j'ai moins aimé la suite, mon cleveland coulé deux fois par vos sous marins..
mon cleveland en feu et incontrolable achevé, dure loi de la guerre
la deuxieme fois n'ayant rien de glorieux, en sortie de port,alors que je ramenai le reste de mon equipage sur un yatch armé

tous vos capitaines n'ont pas le même sens de l'honneur.

a bientot pour la revanche

capt jack Jr Leroy
Contenu sponsorisé

Re: Groupe de Combat Tokyo Express.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum