Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Lanzo Klopp
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine - U-bootswaffe
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 28/04/2015

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Un schnorkel en IP

le Jeu 21 Mai 2015, 02:11
Bonjour,

Intro: Je débute une carrière soum (je n'ai pas encore fait ma première sortie en mer)
je lance une idée que je ne vais en aucun cas défendre car je n'ai aucun savoir sur
ça faisabilité et de la difficulté de ça mise en place (programmation et autres)
ainsi que sa crédibilité historique (voir annexe 1)... voir même de sont intérêt  Smile

Je la soumets aux débats des das-bootiennes et des das-bootiens


L'idée
Est il possible d'équiper les sous marin d'un schnorkel? (annexe 1)
(sans pour autant donner un grand avantage au sous marin - Malus / Bonus)


Développement
Le shnorkel peut être déployé / emboité au choix contre une perte en UTs (à déterminer)    
(avec un indicateur ou un voyant dans la salle de commandement)    

Donc deux cas de figure:

1 - Shnorkel déployé
        - Bonus: naviguer en IP au diesel (rechargement des batteries)
        - Malus: visibilité des sous marin en IP (les gaz d’échappement) à un certain nombre de case (à déterminer)
        (visuel navire sur carte avec fumée)            

2 - Shnorkel emboité (annexe 2)
       - Ou l'état actuel du jeu

Annexes
1- Le schnorchel (source: Wikipédia)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Schnorchel
Un schnorchel (orthographe allemande), snorkel ou tube d'air est un tube hissable à l'immersion périscopique,
permettant à un sous-marin de faire fonctionner ses moteurs diesel

Le schnorchel a été inventé par Jan Jacob Wichers1, commandant des sous-marins de la marine hollandaise
et appliqué secrètement dès 1936.
Lors de l'invasion des Pays-Bas en 1940, plusieurs tubes sont capturés par les Allemands, mais personne n'y
trouve grand intérêt, puisqu'il n'est alors pas besoin de naviguer en permanence sous l'eau.

En 1942, les ingénieurs Ulrich Gabler2 et Heep, reprennent l'invention de Jan Jacob Wichers, la modifient
en ajoutant un clapet, permettant ainsi la navigation par tous les temps.

Il faudra attendre la fin de 1943 pour que les premiers U-Boote en soient équipés.
Ce retard sera providentiel pour les Alliés pour obtenir la victoire dans la Bataille de l'Atlantique.


2- L'aide das boot:
Le Sélecteur de Profondeur ( Uniquement sur les sous marin )
- IP - 10m -
- Vos déplacements vous coûte de la batterie ( 10%/case )
- PP - 25m et+ -
- Vos déplacements vous coûtent de la batteries ( 20%/case )

Merci


Dernière édition par Giacomo Rosso le Jeu 21 Mai 2015, 08:42, édité 4 fois (Raison : mise en forme)
avatar
Stanimir Kovalevski
Tornade
Autre pseudo : -
Nation au Front Atlantique : Union Soviétique
Flottille au Front Atlantique : Gascogne
Nation au Front Pacifique : Commonwealth
Nombre de messages : 4171
Age : 30
Date d'inscription : 27/11/2008

Infos
Nationalité: Soviétique/Commonwealth Soviétique/Commonwealth

Re: Un schnorkel en IP

le Jeu 21 Mai 2015, 09:51
Le gros problème de ton idée vient de là :

Giacomo Rosso a écrit:
1 - Shnorkel déployé
        - Bonus: naviguer en IP au diesel (rechargement des batteries)
        - Malus: visibilité des sous marin en IP (les gaz d’échappement) à un certain nombre de case (à déterminer)
        (visuel navire sur carte avec fumée)    

Le malus est beaucoup trop contraignant par rapport au bonus.

Si tu débutes en sub, première règle à te graver au fer rouge sur le front (et à l'envers pour pouvoir la lire chacun matin dans ton miroir) : un sub visible est un sub mort !
(bon, en pratique, c'est pas toujours le cas mais quand on débute, on commence par étudier soigneusement la théorie Razz )

Deuxième chose à prendre en compte, les batteries et les mouvements en IP ne s'utilisent pour ainsi dire qu'en situation de combat et au contact direct avec l'ennemi (pour les croisières de transit, il est plus rentable en terme d'UT de faire surface, bouger, plonger) donc certainement pas des conditions qui encourageraient l'usage du schnorkel tel que tu le proposes ^^

Un malus plus raisonnable et pas moins réaliste serait plutôt un malus au coût en UT d'un mouvement par exemple, ou l'interdiction d'user du schnorkel en vitesse rapide ce qui revient au même (à cette époque, les subs usant du schnorkel devaient limiter leur vitesse à 6 noeuds maximum pour ne pas que la pression de l'eau brise le schnorkel).
Mais à voir si cela peut effectivement présenter un réel intérêt : actuellement, l'autonomie des batteries permet 10 à 19 mouvements sans faire surface (selon la réussite de l'électro-mécano), ce qui équivaut à environ 3 à 6 jours de combat direct, généralement suffisant pour la plupart des engagements (dans ce laps de temps, soit les surfaces se sont repliés car dépassés par la situation, soit les subs se sont fait couler).
avatar
Blas de Cordoba
Respo Com'
Autre pseudo : Amalia di Grammonte
Nation au Front Atlantique : -
Flottille au Front Atlantique : -
Nation au Front Pacifique : -
Flottille au Front Pacifique : -
Nombre de messages : 6101
Age : 26
Date d'inscription : 07/10/2009

Infos
Nationalité: ???

Re: Un schnorkel en IP

le Jeu 21 Mai 2015, 13:29
Au niveau du malus on pourrait mettre une nouvelle profondeur, similaire à l'IP mais a une nuance près.
L'immersion de renouvellement (ou un truc du genre) permet d'évoluer à la même vitesse qu'en IP IG mais, comme la tête du Schnorchel est plus grosse que le périscope, les engins de surface peuvent lui tirer dessus avec les armes de surface.

La taille du truc met un gros malus de précision qui fait que concrètement, seuls les AA seront efficaces. Mais c'est pas illogique car si le schnorchel est touché, l'eau s'y engouffre et fait couler le submersible.
DOnc, si détecté, le sub est atteignable par des non ASM si il déploie cet engin.

Première chose.

Seconde : seuls les bâtiments allemands ont été équipés de cela pendant la WW2.
Pour DB, il va de soit que cet équipement serait installé sur toutes les nationalités.

Mais faut-il l’installer sur les engins quelque soit leur palier ? Un côtier avec ca c'est bizarre. Un océanique et un trans-O c'est très logique. Donc, comme les torpilles, cela devra t-il se limiter aux navires de moyen et haut palier ?

Cette question mérite débat je pense Wink

_________________
Contenu sponsorisé

Re: Un schnorkel en IP

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum