Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Alain Schroeder
Bonne brise
Autre pseudo : Joeren Vaniyfte
Nation au Front Atlantique : URSS
Flottille au Front Atlantique : Gascogne
Nation au Front Pacifique : Königlijke Marine
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea [Marine Royale Canadienne]
Nombre de messages : 120
Age : 22
Date d'inscription : 13/01/2013

Infos
Nationalité: Soviétique/Commonwealth Soviétique/Commonwealth

Changement de nation FNFL => URSS Alain Schroeder

le Mer 13 Mai 2015, 17:06
D'en Alain!

C'est comme ça qu'on me nomme au pays...
Je me nomme Alain Schroeder et je viens du Grand duché de Luxembourg, petite monarchie pas plus grande qu'un département français.
J'ai suivi une formation dans le lycée technique a la capitale, puis suis partis faire une formation d'officier de la marchande au Havre, en France.
Je sortis 7ieme de ma promotion en 1934.
Je fut ensuite enrôlé dans la gendarmerie maritime Luxembourgeoise comme commandant de l'aviso patrouillant le long des côtes flamandes et au différents points d’intérêts du Benelux.

Par la suite, je fût enrôlé par le capitaine Akpasa à Sébastopol ou je devint 2nd a bord de l'Indochine.
Naviguant sous les ordres du Capitaine Ismaïl Akpasa, celui ci fût tué au combat en Mer Noire.
Je pris le commandement et le vengea le lendemain.

*Deux ans plus tard*

Le 10 mai au matin, il faisait calme, malgré un équipage pas tout à fait serein.
En effet, cela faisait de longues semaines que plusieurs flottes allemandes faisaient des ravages dans les flottes de protection d'Alger et les convois passant par la.
La FNEO elle même avait perdu plusieurs éléments dont un Richelieu lors des premiers engagements au côtés de la TF81.

Tout à coups, un bruit d’hélice ce fit entendre. D'abord faible, puis de plus ne plus nettement.
C'est au premiers tirs de la DCA que tout l'équipage du Montcalm compris ce qui ce passait: on allait avoir de l'action sous peu.
Sauf que ce jour la, c’était différent. Des centaines d'hommes ce trouvaient sur ces cargos, et ils devaient arriver à bon port.
Il à alors été décidé de tenter le tout pour le tout afin de retarder la flotte ennemie.

Le gros de la formation adverse était en vue en fin de matinée...

"- eh ben mon gars, on va gouter du plomb de tonton Adolphe avant la fin de la journée à ce train la..."

14.00h

====
Message du navire amiral:

Attaque coordonnée sur le cuirassé de poche programmée pour 18.00h.
Formation habituelle.
TLT d'abord, canon et suivi.
Cible à reconfirmer avant frappe
===

Suite à des problèmes de communication la frappe fût reporté 2 deux heures plus tard.

Quand enfin le top fût donné, la FNEO dans son ensemble partit à pleine vitesse sur la formation ennemie. Un déluge de plomb s’abattit rapidement sur le cuirassé de poche du commandant Richard Emerich qui sombra quelques minutes plus tard.
La surprise passée et les canons français vides, la flotte du IIIeme Reich répliqua de toute ça force et la quasi totalité des assaillants furent simplement balayés.
Seuls les bâtiments des commandant Schroeder et Morinos arrivés en derniers resitèrent un peu plus longtemps en endommageant un croiseur de reconnaissance et une corvette italienne qui c’était perdue la.

Ce fût la fin de la FNEO, dans un sacrifice héroïque après 3 ans d'opérations de combat contres les forces du "mal" dans les eaux européennes.

Le commandant Schroeder fût récuperé avec quelque uns de ses matelos et officiers par un navire allemand et envoyé en camp de prisonnier au Danemark pour etre interrogés sur les dispositifs de la flotte Alliée.
Par chance, le convoi de prisonniers fût interceptés par des résistants luxembourgeois à Grevenmacher, petite ville au bord de la Moselle.
Il réussit à traverser l’Allemagne sans encombres, étant la l'endroit ou personne ne le cherchait, lui et son equipage ce trouvant totalement bilingue grâce à leur origine. Finalement ils mirent 4 jours à rejoindre la finlande grâce à un pêcheur qui les récupérât suite à un contrôle au port de Lubeck sur la Baltique.
De la, il n’était pas difficile de rejoindre Leningrad par la voie terrestre.

Il fût accueilli à l'amirauté russe locale ou il entre en contact avec ses superieurs.
Il apprit alors la dissolution de la FNEO suite à sa destruction.
Heureusement, une grand partie de la flotte avait étés secourus et avaient repris du service dans une flotte US crée pour l'occasion.
Mais la, on lui proposa un poste de commandant pour la flotte de l'Arctique, qui ce trouvent êtres dans le besoin de capitaines ASM.

Il accepta avec malgrés tout quelque regrets pour la FNEO déchue et alla rejoindre son ami d'une autre vie Nikolaï.

===============
HRP
===============

Comme vu dans le RP j’aurais besoin d’être tranferé à Leningrad (ou simplement me le mettre en port d'attache) et changer de nation pour passer de FNFL à URSS.
Je me trouve actuellement à Alger sans navire.

Al1
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum