Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lothar von Arnauld
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Aleksey Koltchak / William Chester
Nation au Front Atlantique : USSR
Flottille au Front Atlantique : Tchernomorskii Flot
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Gator what else
Nombre de messages : 3660
Date d'inscription : 14/05/2013

Infos
Nationalité: Soviétique/Américain (Pacifique) Soviétique/Américain (Pacifique)

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 15 Sep 2014, 12:17
c'est pas tant une question de racisme que de situation. Les régiments étrangers et ce quel que soit l'époque était de deux style: soit, il se sauvait en courant au premier coup de feu ex chasseur britannique (principalement composé de royalistes français) soit ils étaient connus pour une grande bravoure: royal écossais (de la garde française), royal Irlandais (surtout contre les anglais) ou pour changer d'époque, la légion étrangère ou le fameux régiment de japonais des USA. Deux facteurs à ça. Premièrement, dans beaucoup de cas, la tradition de ces régiments leur donne un statut d'élite qu'il faut tenir. On peut dire ce qu'on veut, ça motive. Ensuite, et je crois que pour les jap c'est ce qui a joué, ils voulaient prouver que eux aussi ils étaient américains. Qu'il n'y avait aucune raison de les rassembler dans des camps qui ressemble étrangement à des camps de concentrations. leur motivation à eux, c'étais d'être reconnu. Alors ils gagnent une bataille, puis une deuxième,... On se rend compte que finalement ils se battent bien. mieux que des régiments d'US "pure souche". Ce qui a conduit à leur refiler toutes les missions jugés impossible vu qu'ils allaient y arriver.

Même si au départ ça a joué, je doute vraiment qu'on s'en soit servi de chair à canon au sens stricte du terme. c'était plutôt l'unité qui permettait de vaincre là ou pensait que c'était infaisable.
Hans Schulmaster
Violente tempête
Autre pseudo : Taka Takata
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 6. Flotille der Schwarzen Meer
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kido Butaï Ushirodate Kantaï
Nombre de messages : 1881
Age : 64
Date d'inscription : 22/09/2009

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 15 Sep 2014, 01:36
Je pense qu'il ne faut pas amalgamer. Le paysan d'un état du sud des USA n'est pas plus raciste qu'un paysan de chez nous. C'est au haut niveau (c'est d'ailleurs ceux qi le nient le plus ) que le racisme existe. Nous avons depuis 1830 un corps d'élite (malheureusement lui aussi touché par les coupes budgétaires ) la Légion Etrangère que le monde nous envie. Mon père qui a combattu en 40 me l'a dit. les 1ers à craquer étaient les jeunes de 20 ans, après les réservistes comme lui qui frisaient la trentaine. Les derniers à se battre pour la France étaient quasiment tous des étrangers.....
Entièrement d'accord avec toi en démocratie il faut du politiquement correct
avatar
Kazuo Ishikawa
Petite brise
Autre pseudo : Günther Hoffman
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : Die Gruppe von Angriff der Drachen
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : aucune
Nombre de messages : 35
Age : 22
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 23:53
Hans Schulmaster a écrit: Il ne faut pas trop demander aux manuels scolaires, l n'y a pratiquement plus rien dedans.

Je suis sorti du lycée il y un an et je confirme que ça s'allège de plus en plus, que ce soit en histoire ou dans d'autres disciplines. Concernant l'histoire, ce qu'il m'a le plus marquer, c'est qu'on traite la révolution, les 5 républiques, mais on "n'oublie" de traiter 1er empire / 2nd empire, la guerre de 1870... Les sujets qui fâchent, on n'en parle pas...

Quand aux décolonisations Algérie et Indochines, on commence a en parler doucement dans les livres, surtout l'Algérie car en 2012 (l'année ou j'ai passé le bac d'histoire, en première S) on fêtait les 50 ans ans des accords d'Evian. Mais il parait qu'en 2011, cette guerre n'était absolument pas traiter en cours... L'indochine, en revanche, c'est 0. Je suis sur que la majorité des élèves ne savent même pas ce qu'il a pu ce passer à Dien Bien Phu par exemple...
Mais si ça peut vous rassurer, en maths et physique aussi le programme est très léger, nos profs à la fac trouve que le niveau général baisse...

Pour revenir au sujet, je suis totalement d'accord avec vous. On oublie toujours un peu trop les bataillons étranger. Est-ce du racisme, du chauvinisme ? Je ne sais pas, surement un peu des deux... Il est quasiment certain que pour les afros-américains, c'était du racisme, mais pour les polonais anglais, je penche plus pour le chauvinisme. Après il ne faut pas oublier que nous sommes dans des démocraties, et qu'il ne faut surtout pas choquer l'opinion publique. Il faut "vendre" la guerre au public (et aux électeurs), et on vend plus si les images montrent des américains, anglais ou français modèles qui représente la majorité de la population. Comme toujours le problème concerne la minorité, et on n'aime pas penser que la minorité puisse avoir raison et être plus forte que la majorité... C'est tout le problème de la démocratie, la majorité à t-elle toujours raison, et que faire si c'est la minorité qui a raison ?

Concernant les médailles, citations et autres grandes distinctions données par le président ou le congrès des USA 30-40 ans après les faits, je me méfie. J'avais entendu dire que certaine silver star "uprader" en médal of honnor n'étais tout simplement qu'une manipulation politique afin de gagner des voix dans une communauté visée. Par exemple, on étudie 30 dossiers de silver star d'afro-américain, on en transforme 10 en Médal of Honnor en prétextant que c'était mérité et que le gouvernement qui les avais attribuées était raciste et hop, on récupère quelques milliers de voix de la communauté afro-américaine. Bien sur cela n'enlève rien au courage des pilotes et soldats de ces unités qui ont prouver leurs courages à de nombreuses occasions S'ils sont les plus décorés et les plus cités, ce n'est quand même pas par hasard.
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 23:38
Comme toujours, rien n est blanc ou noir ( c est le cas de le dire). Les USA souffrent encore de racisme, les pays européens aussi. Maintenant de la même façon qu on peut raisonnablement penser qu un senateur du texas black n est pas pour demain, il faut aussi admettre que malgré un racisme existant, ce n est pas en France ni en belgique, mais bien aux USA qu'on a vu un noir commandant en chef de l armée ( colin powell). C'est bien aux états unis que l on a un juge noir a la cour suprême ( un hyper conservateur, nommé par bush^^) et un autre juge d origine hispanique. L'attorney general actuel ( c est quand même le chef du departement de la justice) est né dans le bronx de parents originaire de la barbade ( et pas dans le XVIeme et sorti de l ENA). secrétaire au departement du travail : thomas perez, d origine dominicaine. bon allez le secrétaire au logement il a une tête et un nom mexicain mais il est de 3eme génération (julian castro). Secrétaire au tyransport, foxx un nom de WASP... ah non il est tout noir. secrétaire a l énergie: ernest moniz né de parents portugais. le patron de la NASA : charles bolden.... un noir.

Pour moi il est une évidence que les états du sud sont encore très racistes, bien plus que l'européen moyen, mais il est tout aussi évident que la possibilité de faire une carriere dans la haute administration est beaucoup moins restrictive qu en France.

lke premier sénateur d origine asiatique, est entré au sénat en 1963... D Inouyie veteran du one puka puka, il a laissé un bras en italie. Le premier sénateur d origine algérienne date de quand? (et j ai été sympa j ai pas mentionné le premier sénateur US noir, il a pris ses fonctions en 1870 pour représenter le Mississipi)

Franchemment, je pense que l'américain moyen du kansas est plus raciste que le parisien, mais que sur les possibilités d intégrer le haut niveau de l état, les faits parlent d eux mêmes. La liste était tout sauf exhaustive, même sous Bush, condoleeza rice ( je la hais, mais c est un autre problème) elle n'était pas blanche.
Hans Schulmaster
Violente tempête
Autre pseudo : Taka Takata
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 6. Flotille der Schwarzen Meer
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kido Butaï Ushirodate Kantaï
Nombre de messages : 1881
Age : 64
Date d'inscription : 22/09/2009

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 21:53
C'est vrai que nous aussi nous aurions pu faire défiler des polonais à Paris. Il ne faut pas trop demander aux manuels scolaires, l n'y a pratiquement plus rien dedans. Oui il y a eu beaucoup d'oubliés. Je ne considère pas les français comme progressistes mais je continue de penser que dans les hautes sphères US le racisme persiste. Un président noir ne suffit pas à éradiquer le racisme ( un président US avait du sang indien, cela n'a rien changé )
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 15:06
Les injustices de la victoire sont très nombreuses. Que dire de la DB polonaise, elle a libéré la normandie avec les anglao américains, elle  a libéré le nord de la belgique avec les canadiens, elle a libéré la hollande dans le décours et a fini sa course a willhemshaven en allemagne après un parcours digne d éloges.

A t elle reçu les récompenses auxquelles elle pouvait prétendre? non. Ses soldats se sont vu déchoir de leur nationalité par les communistes, et se sont vu refuser des pensions de vétérans par les alliés. Leur général Maczek a du prendre un emploi de barman en écosse pour survivre.

Et de même pour la 1ere brigade para polonaise massacrée a Arnhem.

Et ces vaillants soldats qui n avaient certes pas démérité et bien pas un d'entre eux n'a pu participer au défilé de la victoire a Londres en 1946. La seule composante qu'on a invité était 25 pilotes polonais dans la RAF et ils ont refusé considérant que pareille représentation était une insulte aux 200 000 combattants polonais libres qui avaient combattu aux coté des britanniques.

Ce que je veux dire c est qu on a souvent tendance a considérer que nous sommes progressistes et les américains sont raçistes. Et bien qu elle place réserve t on au 200 000 plombiers polonais qui se sont battus pour que la france et la belgique puisse défendre les droits de l homme? Cela donne une idée de notre propre partialité ( je parle de nos états). L'armée polonaise était en tout points comparable par sa puissance de frappe et son nombre a l armée d afrique, quelle place nos manuels scolaires lui reserve t elle?
Hans Schulmaster
Violente tempête
Autre pseudo : Taka Takata
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 6. Flotille der Schwarzen Meer
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kido Butaï Ushirodate Kantaï
Nombre de messages : 1881
Age : 64
Date d'inscription : 22/09/2009

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 14:26
Il y a malentendu. Je pensais que le 442 avait été rattaché à la 91 beaucoup plus longtemps. C'es surtout des afro américains que je voulais parler. L'état major US ne leur reconnaissait pas la même valeur que les autres. Si,  c'est historique ces fronts ont été considérés secondaires par les US ( cela ne veut pas dire que je partage cet avis) Les pertes ont été très importantes, je ne le nie pas. Les allemands bien dirigés par le maréchal Kesselring ont reculé pied à pied. Les alliés avait plusieurs problèmes; le nombre de nationalités différentes ; américains, anglais, polonais, grecs, italiens, français, indiens, ; la préparation du débarquement en Provence , les troupes françaises entre autres ont quitté l'Italie. C'est la 91 qui a libéré Rome mais les généraux US ont trouvé que c'était mieux de faire défiler des régiments blancs. Contrairement à ce qu'affirme le film nos "indigènes" ont défilé à Paris. Je ne suis pas vraiment certain que ceux de la 91 aient eu toutes leur décorations pendant le conflit.
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 12:13
Non.
Faut etre précis, sinon on déforce ses propos. Je ne dis pas que patton n était pas raciste, mais que ce que tu dis est totalement inexact.

Le 100/442 a été rattaché a la 92e div ( buffalo) peu avt d'être engagée au combat, puis n en a plus fait partie avant... avril 1945! Donc elle a combattu avec les unités "noires" pendant un mois sur ses 18 mois de campagne.

Le 100/442 regimental combat team a été rattaché a la 34th US division infantry le 10 juin 1944. La 34th "red bull" n était en aucun cas une unité noire, c est une national guard div, elle vient du minnesota et de l iowa.

Pour la campagne des vosges, le 100/442 est rattaché a la 36th US inf div, qui est une division originaire du texas.

Et c est donc seulement d avril a début mai 1945 que de retour en italie les Nisei sont attaché a la division buffalo.

Monte cassino et la campagne des vosges ne sot pas des "campagnes secondaires" leurs pertes en témoigne.

Source :442nd REGIMENTAL COMBAT TEAM
Historical Society Website

Pour ce qui est des décoration  :

Les 7 citations présidentielle (ce qui pour un rgt est un fait rare, certaine divisions n en ont pas reçu autant au total)ont été attribuée durant le conflit.

Les 9486 purple heart aussi ( bien entendu)

Là ou effectivement il y a eu décorations APRES guerre, il s agit en fait d'un upgrade (c a d que 19 des 21 medal of honor sont des silver stars attribuées pendant la guerre qu on a transformé en MOH en 2000)

Mais les :

52 Distinguished Service Cross
560 silver stars
22 Legion of Merit Medals
15 Soldier's Medals
4,000 Bronze Stars

on bien été attribuée PENDANT le conflit, ce qui laisse le 100/442 en tête de tous les autres rgt a la fin de la guerre

Je te laisse lire :

"Soldiers of the 442nd fought in eight major campaigns in Italy, France and Germany, including the battles at Monte Cassino, Anzio and Biffontaine. They earned more than 18,000 individual decorations, including one Medal of Honor, 53 Distinguished Service Crosses, 588 awards of the Silver Star, 5,200 awards of the Bronze Star Medal and 9,486 Purple Hearts, and seven Presidential Unit Citations, the nation's top award for combat units. President Clinton approved the upgrade of 19 DSCs to the Medal of Honor on May 12."

Source : Department of Defense (http://www.defense.gov/news/newsarticle.aspx?id=45180)

PS : ne le prends pas pour toi hans, mais quand j ai pris le temps de rechercher ( et cela dit j adore ce "travail" on en apprend plus en essayant d'écrire pour les autres qu en lisant pour soi même) je suis ouvert à toute critique qui est documentée , mais je peu pas te laisser en une phrase sous entendre que ce que j ai écris est faux. Bien entendu j aurais du préciser que 19 MOH était des upgrades de silverstar sur demande de B clinton, mais vu le nombre énorme de décorations en tout genre cela reste pour moi anecdotique.

PPS : Comme souvent, en vérifiant, et en revérifiant je trouve des trucs. Alors il faut aussi savoir que le département de la défense a décidé en 1947 que tous les soldats qui avaient reçu le Combat infantry badge ( décoration non officielle) étaient éligibles pour recevoir la bronze star ( créé en 1944 par Roosvelt) et il se trouve que de nombreux soldats dans tous les rgt ne l ont pas reçu. Du coup il y a eu des réajustements, pour tous les rgt. les dernières bronze star du 442 ont été attrbuées rétro activement en 2011 ( a des soldats qui avaient eu le CIB et qui n avait pas jusque là reçu leur du).

Et bien entendu, de la même façon que chaque année en france on décore des vétérans, en amérique il en va de même, peu importe le rgt. Et dailleurs la France n est pas en reste puisqu elle a décoré en juillet 2014 un soldat du one puka puka ( faut croire qu ils se sont souvenu qu'ils avaient combattu chez eux un peu tard) de la légion d honneur.
13.09.2014
Hans Schulmaster
Violente tempête
Autre pseudo : Taka Takata
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 6. Flotille der Schwarzen Meer
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Kido Butaï Ushirodate Kantaï
Nombre de messages : 1881
Age : 64
Date d'inscription : 22/09/2009

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Sam 13 Sep 2014, 03:10
Le 442éme faisait partie de la 91éme DI composées uniquement d'afro-américains. Oui l'E.M. US et certains généraux comme Patton étaient  particulièrement racistes et ne faisant pas confiance à ces troupes. Ils furent donc affectés à des fronts considérés comme "secondaires" Afrique du Nord, Sicile, Italie. La plupart des décorations furent données à titre posthume dans les années 90.....
avatar
Iro Imashi
Violente tempête
Autre pseudo : Enrico GM di Tufo
Nation au Front Atlantique : Italienne
Flottille au Front Atlantique : XIII
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : D.K.A Cdt en Second
Nombre de messages : 1177
Age : 57
Date d'inscription : 06/02/2013

Infos
Nationalité: Italien/Japonais Italien/Japonais

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 08 Sep 2014, 20:43
Von klucke a écrit:
Iro Imashi a écrit:.

Loin de moi l'envie de saboter ces fait de guerres et ton reportage , mais ce que je voudrais savoir moi ! c'est quels sont les autres bataillons qui combattaient a leurs cotés et s'ils ont perdu autant d'hommes. Car 312% de pertes çà ressemble étrangement a:

Vas y!! là on envoie les citrons. Pour nous y'a trop de danger... ce qui ne m'étonnerais pas outre mesure vu l'état d'esprit des US de l'époque... déjà qu'encore maintenant...

Bien sûr que nous autre les Français nous n'étions pas du tout dans cette optique avec les notres d'indigènes.. Entre les Africains, nos colonies dans le Pacifique et en Asie, on a dû en envoyer un paquet de chair à canon.

Oui j'y fait allusion dans mon deuxième Post sans préciser le pays. Puisqu’à peu près tous avaient leur régiment " Étranger "

Ce qui n'enlève bien rien a l'héroïsme du 442Th ou de leur confrères " Métis "
avatar
Sammy Johnson
Violente tempête
Autre pseudo : -
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : TF 81 Southern Task Force
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1953
Age : 46
Date d'inscription : 02/06/2008

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique) Américain (Atlantique)

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 08 Sep 2014, 20:05
Il a eu un bon reportage sur Arte pour le 442eme régiment d'infanterie, la surprise des texans de voir que leurs sauveurs sont des "faces de citron". Je croit que c'est l'un des bataillon US le plus décoré.
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 08 Sep 2014, 14:11
J'ai introduit involontairement une certaine confusion en utilisant le terme "indigène". Dans les faits les Niseï étaient citoyens américains a part entière, et leur parents qui pour la pluspart avaient eux gardé leur nationalité japonaise (raisons sentimentales dans certains cas, raison liées aux conditions supposée temporaires de leur immigration dans d autres cas) étaient quant à eux des "étrangers" ressortissants d un pays en guerre.

Toutefois, le traitement de ces gens fut indigne, on interna sans discernement aussi bien le japonais qui venait d arriver(et qu on aurait pu légitimement suspecter d activités d espionnage) et le vieux japonais de 80 ans avec 40 ans de coupe de canne a sucre dans les mains et 4 enfants tous citoyens américains.

L'engagement massif des fils de seconde génération doit être perçu dans cette optique aussi. Ces garçons voulaient prouver qu'ils étaient citoyens des etats unis au même titre qu un descendant du mayflower ( ils n auraient normalement pas du le prouver).

Donc, leurs pertes ne sont pas du tout le fait d'un EM raciste qui les a utilisé comme chair à canon, à mon sens. Au contraire , même, chaque acte de bravoure de ce régiment affaiblisait de facto la position des gens qui avaient fait interner les populations japonaises. D'ailleurs c'est à la demande du commandant du régiment qu on les a rattaché a la red bull div en afrique du nord, au départ on leur avait attribué la garde du QG.

Je ne tente pas de dire que les USA n'étaient pas raciste, ils l'étaient, du moins une grande partie de l opinion. Mais dans ce cas précis, je pense que rien ne permet d affirmer que leurs pertes sont due a une intention de les sacrifier en lieu et place des régiments WASP.

Dailleurs la position "raciste" des officiers en 40-45 aux USA était encore bien plus rétrograde qu en Europe. Les nois ont été très peu utilisé dans les régiments combattants : " donner des armes aux noirs! Vous êtes dingues!" telle était plutôt la position des conservateurs.
avatar
Von klucke
Vent frais
Autre pseudo : Hishima Kanoki
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootflotille PHÖNIX
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : 2. Kantaï Kankoku
Nombre de messages : 152
Age : 23
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 08 Sep 2014, 13:02
Iro Imashi a écrit:.

Loin de moi l'envie de saboter ces fait de guerres et ton reportage , mais ce que je voudrais savoir moi ! c'est quels sont les autres bataillons qui combattaient a leurs cotés et s'ils ont perdu autant d'hommes. Car 312% de pertes çà ressemble étrangement a:

Vas y!! là on envoie les citrons. Pour nous y'a trop de danger... ce qui ne m'étonnerais pas outre mesure vu l'état d'esprit des US de l'époque... déjà qu'encore maintenant...

Bien sûr que nous autre les Français nous n'étions pas du tout dans cette optique avec les notres d'indigènes.. Entre les Africains, nos colonies dans le Pacifique et en Asie, on a dû en envoyer un paquet de chair à canon.
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Lun 08 Sep 2014, 02:36
Hmmm ah oui! J'oubliais c'est un jeu de bateaux^^ euh le 442eme a une anecdote assez particulière. Il est aussi le seul régiment d'infanterie de toute l'histoire des etats unis a avoir mis hors de combat et capturé...un sous marin.



Apparement  ils se reposaient sur une plage au sud de la ligne gothic lorsque l un d entre eux a apperçu ce qu'il a cru être une baleine ou un dauphin. Ils ont vu émerger un sous marin de poche ( les allemands ignoraient que cette zone était occupée) et ils ont ouvert le feu a la .30. Le sub endommagé n a pas pu replonger, et ils l ont capturé.

Celui là il est pas dans l encyclo. C'est une torpille humaine, le "Neger" ou sa version ulterieure le "marder". Utilisé à partir de 44. Il y avait une base entre autres a san remo.

http://www.u-boote.fr/poche.htm
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Dim 07 Sep 2014, 22:17
Pas de soucis.

Je pense qu au contraire ce chiffre surprenant de 312% de pertes ( bien entendu en comptant les remplaçants^^ sont pas tous morts 3 fois Very Happy ) n'a rien de surprenant.

Au départ cette volonté farouche des Nisei de s engager à paru hautement suspecte a l EM. Les conservateurs ( a savoir l ensemble de l EM, par définition les etats majors ne sont pas progressistes, ils sont là pour défendre l ordre établi) estimaient que les américains d origine japonaise n avaient pas leur place dans l US army. On les a engagé en europe, ce n est pas un hasard.

Mais des lors que les résultats dépassaient les espérances, cette unité ou l on rassemblait des gens venant d un même endroit ne pouvait qu encaisser des pertes sensiblement plus haute que la moyenne. De plus ses résultats en Italie lui valurent une "réputation", et être considéré comme l élite, cela se paye, malheureusement.

Politiquement, une unité comme les blue and gray's (la 29eme DI) par exemple, ne devait pas rester "visible" toute la guerre. Elle était composée de gens du Maryland, il y en avait d autre comme elle, donc après bloody omaha et saint lo elle fut mise en réserve. Par contre il n y avait qu un seul four four two... Et il avait une valeur symbolique très forte, il fut donc maintenu au combat de 43 à 45. La malchance voulut qu'il se retrouve dans des endroits extrêmement chauds du front quasi à chaque fois.

Les états unis comptaient 49 états en 1940. La population était de 132millions d habitants. Les citoyens d origine japonaise était 200 000 ( hawaii et californie principalement). Les calculs sont donc somme toute très simples.

33 000 Nisei se sont portés volontaires et 14 000 ont effectivement servi. Nous avons donc 7% de la population sous les drapeaux.  Les pertes cumulées du 442 sont de 10 000 hommes ( attention par pertes on entends blessés aussi, bien entendu). Ce qui nous fait 75% de pertes.

Les USA comptaient 132 000 000 d habitants, les forces armées a leur apogée sont a 6 000 000 d hommes. c'est a dire 4.5% de la pop totale. Les pertes s élevent a 1 000 000 d hommes, ou 17% plus ou moins.

On a donc d un coté 17% de moyenne et 75% pour les japonais-américains.

Il semble que ton point de vue se tienne. Il y a une restriction cependant. Le 442 est composé exclusivement de volontaires, donc une unité d élite. Si l on compare a d autres unités du même type elle détient un sinistre record, mais ce n est plus aussi démesuré. prenons le 6th USMC rgt, avec ses 140% de pertes cumulées et sachant qu il était prévu pour le débarquement sur kyushu (il avait perdu 50% de ses effectifs en 14 jours a Saipan, été aligné en réserve d armée a Okinawa, et prévu pour le débarquement au japon), ou l infortuné 506e para qui s est choppé la normandie, market garden et alors qu il était en réserveen seconde ligne rappellé sur Bastogne lors de l' offensive allemande. On a un taux de pertes élevé pour un rgt volontaire, mais pas démesuré.

PS : cela dit le sujet n avait pas pour vocation de glorifier la boucherie, mais de préserver la mémoire de ses gars d honolulu et ses fils de cueilleur de fruits de californie qui sont venus se battre pour prouver qu'ils n'étaient ni des traitres, ni des citoyens de seconde zone.

PPS : j adore la premiere photo ou l on voit un gars du 10th btn qui caresse un ane pendant qu un soldat italien d une compagnie de mules le regarde en souriant. un japonais et un italien se battant dans le même camp, celui des alliés, c'est rare.

Dernier PS : le bataillon " el alamo" ou lost bataillon, que les gars du 442 désenclaverent compta 243 survivants ( sachant qu un btn US c est entre 800 et 1000 hommes ça te donne une idée.... Et ceux là venaient du Texas donc à priori pas des noirs ou des jaunes ou des amérindiens)


Dernière édition par Nathanael Gardner le Lun 08 Sep 2014, 02:41, édité 2 fois (Raison : s, d)
avatar
Iro Imashi
Violente tempête
Autre pseudo : Enrico GM di Tufo
Nation au Front Atlantique : Italienne
Flottille au Front Atlantique : XIII
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : D.K.A Cdt en Second
Nombre de messages : 1177
Age : 57
Date d'inscription : 06/02/2013

Infos
Nationalité: Italien/Japonais Italien/Japonais

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Dim 07 Sep 2014, 22:09
J'ai bien compris çà. De même que chaque nations avaient ses régiments ou bataillons de chair a canon. C'est juste que j'ai l'impression qu'ils ne servaient qu'a çà en fait.

Je ne veux pas créer de malaises. Juste une réaction a chaud que je me suis bien gardé d'étendre sur l'excellent sujet Hiroshima/Nagasaki Car tout ce que j'ai pu en conclure, c'est les millions de morts qui en a résulté. Hommes, femmes et enfants.

Qu'aujourd'hui encore des gens meurent pour que des puissant puissent s'enrichir, ou pour valider leurs idéaux et assoir leur potentat

Pardon, désolé. Encore un de mes craquage soudains.

Ps: Et çà n'enlève rien au travail de notre excellent historien Wink
Lothar von Arnauld
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Aleksey Koltchak / William Chester
Nation au Front Atlantique : USSR
Flottille au Front Atlantique : Tchernomorskii Flot
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Gator what else
Nombre de messages : 3660
Date d'inscription : 14/05/2013

Infos
Nationalité: Soviétique/Américain (Pacifique) Soviétique/Américain (Pacifique)

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Dim 07 Sep 2014, 20:06
faut compter les remplaçants. Le taux de pertes est par rapport au nombre de départ de l'unité
avatar
Iro Imashi
Violente tempête
Autre pseudo : Enrico GM di Tufo
Nation au Front Atlantique : Italienne
Flottille au Front Atlantique : XIII
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : D.K.A Cdt en Second
Nombre de messages : 1177
Age : 57
Date d'inscription : 06/02/2013

Infos
Nationalité: Italien/Japonais Italien/Japonais

Re: Quand les japonais liberaient la France

le Dim 07 Sep 2014, 19:57
Bonsoir.

Loin de moi l'envie de saboter ces fait de guerres et ton reportage , mais ce que je voudrais savoir moi ! c'est quels sont les autres bataillons qui combattaient a leurs cotés et s'ils ont perdu autant d'hommes. Car 312% de pertes çà ressemble étrangement a:

Vas y!! là on envoie les citrons. Pour nous y'a trop de danger... ce qui ne m'étonnerais pas outre mesure vu l'état d'esprit des US de l'époque... déjà qu'encore maintenant...
avatar
Nathanael Gardner
Coup de vent
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : etats unis
Flottille au Front Atlantique : AF Task Force Two
Nation au Front Pacifique : UK
Flottille au Front Pacifique : Native supplying Patrol
Nombre de messages : 370
Age : 45
Date d'inscription : 07/08/2011

Infos
Nationalité: ???

Quand les japonais liberaient la France

le Dim 07 Sep 2014, 16:19
Ces dernières années plusieurs documentaires ont célébrés la vaillance des troupes "indigènes" au service de la France ou de l'empire britannique. Il est toutefois une magnifique unité, qui reste une des oubliées de la seconde guerre mondiale. Oubliées par le grand public, j entends. Car une simple recherche sur google vous indiquera quel est le régiment le plus décoré de toute la seconde guerre mondiale dans l'US Army : Le 442eme régiment d'infanterie.

Alors qu'après Pearl Harbor les ressortissants américains d'origine japonaise installés sur le territoire des etats unis étaient internés, et qu'à Hawaiï les très nombreuses familles d'origine japonaise étaient regardées avec méfiance, de très nombreux jeunes hommes issus de parents japonais et nés au Japon ( les Niseis) demandèrent à intégrer les rangs de l'armée pour combattre aux cotés des alliés.

Après de nombreuses hésitations, l'Etat Major finit par accèder à leur demandes et une unité composée d'américains d'origine japonaise fut constitué (bien souvent les parents de ces hommes étaient maintenus en camp d internement) et envoyés sur le front européen.

Le 100th Btn (One-Puka-Puka), originaire d Hawaiï et le 442nd Rgt (four-four-two) composé principalement de Niseï , vont écrire les plus belles pages de l'histoire militaire américaine.

Jugez plutôt :

Hill 140, bataille de Castellina ( aux environs de Monte cassino) 1100 soldats ennemis tués ou blessés, 331 prisonniers. Cette bataille est considérée comme le Monte Cassino américain. Le 442nd y perdra plus de 900hommes.










Bruyeres, dans les Vosges ,biffontaine véritable épopée ou les hommes du 442nd aux prix de pertes effrayantes dégagèrent d'un encerclement qui durait depuis plusieurs jours et sauvèrent d'un anéantissement certain un des battaillons du 141th US army rgt. Les combats durèrent 5 jours dans des conditions épouvantables, au corps a corps dans les bois, les pertes du 442nd s’élevèrent a 800 hommes.





Et enfin de mars a mai 1945 le régiment fut affecté aux combats dans le nord de l'italie face a ligne gothic.

Le taux de pertes total du four four two est de 312% en fin de conflit.

Sur les 14 000 hommes qui y ont successivement servi l'on compte :

9486 purple hearts
21 Medal of Honor
52 Distinguished Service Cross
1 Distinguished Service Medal
560 Silver Stars
22 Legion of Merit Medals
15 Soldier's Medals
4,000 Bronze Stars

Le régiment a reçu 8 citations présidentielles dont 5 au cours d'un seul et même mois.


Edit : sources: Wikipedia/ University of Hawaiï/ 442nd Regimental Combat Team.org
Photo : collections des vétérans de la WWII université d'Hawaï
Contenu sponsorisé

Re: Quand les japonais liberaient la France

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum