Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Retour sous la mer

le Mar 11 Mar 2014, 18:14
Le kapitän Otto Mann rentra à Odessa, sa ville d'adoption, ville qu'il préférait de loin à Constanza. Déchirée et abîmée, Odessa symbolisait son état psychique. Cette guerre n'épargnait personne et usait les combattants les plus solides. La menace soviétique considérablement affaiblie avec la perte de leur capital ship et de leurs meilleures unités lourdes laissait entrevoir des quarts plus reposants. Mais les russes étaient tenaces et il ne fait aucun doute que la revanche était en marche.

C'est aussi a Odessa que le Kapitän avait ses habitudes, le café où il aimait déjeuner, la place où il aimait se promener et son lupanar préféré. L'amirauté, aussitôt le navire à quai,  lui ordonna de rentrer  à Constanza. Sens des priorités obligeant, une visite de courtoisie à la sublime Dacha s'imposa.

C'est un croiseur léger quelque peu esquinté, un navire embellit par les cicatrices de luttes féroces qui se trouvait désormais amarrer à quai. Un navire qui fit goûter la défaite a deux capitaines reconnus et  trois capitaines de réserves. Ce furent deux destroyers classe Gnevnyi, un croiseur léger classe Bogatyr, un destroyer lourd classe Leningrad et un patrouilleur 9tk qui sombrèrent face l'artillerie du NMS Vulcanii Noroiosi.

En mer, a deux reprises le navire atelier le remit en état. Quant aux réparations de fortune, elles furent diverses et variés autant que nombreuses. Les dégâts consécutifs au dernier torpillage n'était d'ailleurs pas réparés.

C'est aussi un navire en deuil, 58 hommes sur les 580 qui composait l'équipage périrent sous le feu des canons ennemis. Malgré les pertes, les marins étaient impatients de fêter les dernières victoires roumaines.

Otto ne récupérait pas tous ses officiers. Déjà, qu'il dût user de toutes ses relations pour être a nouveau affecter a l'arme submersible. Les plans de l'amirauté s'en trouvait bousculés bien que le renouveau roumain fît la part belle aux submersibles. Finalement, Berlin trancha en sa faveur. Ceci grâce au soutien de Hans et d'un vieux commandant de submersible retiré du front que Otto côtoya dans la manche lorsqu'il commandait son patrouilleur, le S42. Il est toujours utile de maintenir des ponts, ci et là.

Son Marsuinul était désormais attribué à son ancien commandant en second. Inutile espérer mettre la main dessus. Une idée des plus désagréables lui traversa l'esprit. Que ce raucunier d'amiral Glogojanu lui assigne un CB. Rapidement cette idée s'envola, même ce vieux vicelard ne pourrait justifier pareil décision. Il ne s'attendait pas à être gâté. Il ignorait l'état du stock d'océaniques disponibles et tempérait son enthousiasme. Seul certitude, quelques uns étaient en cale sèche et d'autres au fond de la mer noire.

Deux heures d'avion pour rejoindre le chantier naval de Constanza. A quai, un Resquinul et un Marsuinul se trouvait côte à côte.



Le Kapitän Otto Mann se vit confier le NMS Resquinul et rejoindra d'ici peu la meute.


Dernière édition par Otto Mann le Mer 12 Mar 2014, 20:19, édité 1 fois
avatar
Dyvim Slorm
Pôle Inscription
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 5512
Age : 51
Date d'inscription : 03/09/2008

Infos
Nationalité: AC AC

Re: Retour sous la mer

le Mer 12 Mar 2014, 20:08
Bonsoir Otto,

En sub !

bonne chasse Smile

Cordialement

Dyvim

_________________
Je suis très joli d'être gagné... ^^

Häsch Dini Ovo hüt scho ghaa ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum