Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ewen Legoff
Grand-frais
Autre pseudo : Hohepa Taiaroa
Nation au Front Atlantique : FNFL, Flotte soviétique
Flottille au Front Atlantique : Escadre Gascogne
Nation au Front Pacifique : Nouvelle-Zelande, Royal Navy
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF - ASG
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 29/09/2012

Infos
Nationalité: Soviétique/Commonwealth Soviétique/Commonwealth

Un "taxi" pour Malte....

le Jeu 17 Oct 2013, 15:06
Scapa Flow debut octobre 194x

Un puissant vent de Noroit faisait défiler de lourds nuages gris. La Mer du Nord était fidèle à elle-même en ce début d'automne...

Ewen releva le col de son caban, fourni gracieusement par la marine de sa majesté, seul l'écusson “France” porté à l'épaule permettait de le distinguer  d'un "captain" anglais.

En marchant vers le QG, Ewen se demandait bien ce que pouvait signifier cette convocation soudaine à l'amirauté.

« Se pourrait-il qu'enfin..... »



Voila prêts d'un an qu'il servait maintenant  au sein de la Royal Navy … Le temps avait passé depuis cette fuite rocambolesque sur son dundee, avec famille et compagnons de résistance. Sa chère île de Groix était devenue un poste avancé allemand protégeant l'une des principales bases de sous-marin de l'Atlantique, passer en Angleterre avait été le seul moyen de continuer le combat...

A son arrivée malheureusement,  les Forces Navales Françaises Libres n'avait pas pas de commandement à lui offrir. Faute de vaisseaux disponible mais aussi  soupçonnait-il, de la méfiance  suscité  par le passé de ce sulfureux volontaire, ex mutin de la mer noire, et ancien des brigades internationales...
Les anglais en manque de commandant avaient su dépasser leur réticence et fait primer l’expérience du combat . La confiance s'était établie à telle point qu'il s'était vu confier il y a quelques mois  l'un des vaisseaux majeurs de la Force N , un puissant croiseur de la classe Edinburgh.

Ils se sentait bien avec ses camardes de la N qui avait su l'accueillir avec générosité, mais ça n'était pas pareil que de se battre  aux côtés de ses compatriotes et il n'avait eu de cesse de solliciter ses connaissances  FNFL pour obtenir un commandement, mais sans succès car les places étaient rares.

Et puis il y avait eu cette étrange rencontre... Il y a quelques mois en escale à  Gibraltar, alors qu'ils éclusaient quelques « Cerveza » avec son compatriote Jacques Moraine... Ils avait été abordé par un étrange personnage comme sorti du passé en ce lieu à la convergence des civilisations. L'individu, vêtu d'un costume et d'une cape portait au revers du col une petite croix de Malte et s'était présenté comme ambassadeur officieux d'un ordre religieux séculaire …

Il leur avait expliqué en quelques mots que son ordre considérait les nazis comme le mal absolu, et que de puissant fonds, constitués il y bien longtemps, avaient permis d'équiper une flotte de Français Libres « particulière »... Il avait ensuite déclaré tout de go que si Jacques et Ewen le souhaitaient, une rencontre pouvait être organisé à Malte dans les plus brefs délais avec le chef de cette flottille française qui justement cherchait quelques capitaines volontaires pour renforcer ses effectifs.  

Il leur avait alors conseillé de se présenter à l’aérodrome  le lendemain matin pour un bref aller-retour sur cette île, avant de disparaître dans la foule de la petite rue piétonne sans même prendre le temps de répondre à leur incrédulité et leurs objections... L'appareillage de leurs navires respectifs étant prévu dans la nuit ...

De retour à bord songeur sur cette étrange rencontre,  Ewen et Jacques durent reconnaître que le personnage avait le bras long... Les navires prévus à l’appareillage étaient maintenus à quai pour un durée supplémentaire de 48 heures en raison de rumeurs faisant état d'un wolfpack d'Uboot à la sortie du détroit. Rumeurs qui par la suite s'avérèrent totalement infondées. Ceci laissait le temps d'un aller et retour sur l’île de Malte  et le lendemain matin dans une ambiance quasi mystique, le vol de liaison vers Malte était bien au rendez-vous...





Ils eurent ainsi l'occasion de faire la connaissance du commandant Gaston Carcharias , chef de flottille de l'Alpha ainsi que d'un troisième compère candidat au recrutement venu tout droit d'Angleterre dans des conditions tout aussi rocambolesques. Ils repartirent de Malte avec d'une part, un engagement de principe au sein des FNFL flottille Alpha et d'autre part …. une fameuse gueule de bois....


Gaston Carcharias a écrit:Les trois hommes se présentèrent dans le bureau du Cdt Carcharias.
Bon si on peut appeler bureau une piaule au dessus d'un bouge des bas-quartiers de La Valette.
D'ailleurs faudra faire le ménage un jour, hein Gaston ?

- Messieurs prenez place !  dit Gaston heureux d'avoir eu si vite des réponses.
D'un geste jovial il les invita à s’assoir sur... à s'assoir donc. Ce fut la première épreuve pour voir quel serait le plus débrouillard.
Gaston, faudra vraiment faire le ménage un jour.

- j'ai parcouru vos états de service, ils sont impeccables. Mais ils sont incomplets.
Les trois hommes se regardèrent interloqués.
- Buvez vous du vin ? Enfin, buvez vous autre chose que du thé ?
Les trois hommes sourirent immédiatement... et passèrent la deuxième épreuve.

- Entrons dans le vif du sujet. Nous lançons les formalités pour que l'EM vous accordent le droit de venir dans notre flotte. cela prendra un peu de temps ou pas, nous verrons.
- mais d'ores et déjà je vous donne vos noms de code :
- Carbonara
- Bolognaise
- Arrabiata

- "..."   dirent les trois hommes. Ce sont des guerriers du nord, ils ne sont ni expansifs, ni émotifs.

- J'explique : quand les italiens capteront vos noms de code, ils auront faim et nous chercheront.

Et les trois capitaines répliquèrent en cœur :
- Et quand ils nous trouveront ils mangeront !

Gaston fut impressionné. Le destin faisait vraiment bien les choses, et par trois fois ces marins avaient passé l'épreuve.
- Si nous allions boire quelque chose maintenant.  dit Gaston en désignant la porte qui menait à l'ecalier qui menait au bouge qui menait au bar.

En sortant, Gaston trébucha sur une bouteille vide.
Gaston, faudra vraiment, mais vraiment faire le ménage un jour.
« Alors se pourrait-il enfin que.... »
Songeait Ewen en ce dirigeant vers le bureau de l'amiral en chef de la Homefleet, dont le petit rectangle de bois plus foncé  encadré de quatre trous sur la porte du bureau indiquait clairement la nouvelle nomination. Il y avait d'autre priorité que la réalisation des plaques de cuivre d'identification en ces temps de guerre ...


- Ah, Legoff ! Entrez capitaine... Entrez... Enchanté de vous croiser, nous ne nous connaissions pas encore...

Petite tête de fouine ridée , courte moustache lissé et voix nasillarde, cette bobine rappelait quelques chose à Ewen...  

- Mes respects, Amiral ....

Sans prendre le temps de répondre à la question à peine sous-jacente, l'amiral enchaîna...

- Legoff, j'ai là une demande en provenance de Londres... Le GQ des FNFL réclame votre mutation dans le Forces navales de votre pays...

Je vous souhaite la même réussite dans la marine française que celle dont vous avez fait preuve lors de votre séjour chez nous. Du chalutier au croiseur, vous nous avez restitués l'ensemble des navires qui vous ont été confiés,  et ce, en sus de vos bons résultats contre les forces allemandes. Il faut croire que la qualité du matériel et des équipages anglais vous auront bien aidés à obtenir ce résultat  malgré vos foutues convictions communistes qui vous pourrissent le cerveau...
Quoiqu'il en soit soyez en remercié !

Un vol vous attends demain,  vous passerez vous changer chez le fourrier, nous avons reçu un uniforme de FNFL à votre intention...Bonne chance...

« Ah...  La légendaire chaleur des effusions anglaises.... » songea Ewen.

- Bien amiral......
- J'oubliais.... Vous passerez aussi voir le major chargé des soldes qui vous réglera le reliquat de vos émoluments...
- Le...... reliquat.... ?
- Oui, la somme de.... attendez voir …. 24 Livres et 58 cents.... Le reste ayant été défalqué en remboursement du vol de 35 caisses de sherry au capitaine Arthur Finnvack, ravitailleur de la Force N, ainsi que des dégâts matériels engendrés au mess de Liverpool lors de votre altercation sur ce sujet...
En raison de vos états de service nous en resterons là, mais je pense qu'il serait malséant de votre part d'insister, votre façon d' harceler ce pauvre capitaine Finnvack sont célèbres dans toute la Home Fleet ... Rompez !

« Et en plus ce vieux grigou me fauche la quasi totalité de ma solde!! ! Mais Nom de D... Cette tête de fouine me rappelle décidément quelque chose... »

Au moment ou Ewen sortait du bureau, mi-enchanté par sa mutation mi-furieux du rapinage de sa solde, un planton s'approchait, une plaque dorée au nom du nouvel amiral à la main ….
- Seaman !
- Yes Captain...
- Give me that plate for a while,  please ...

A la découverte de l'inscription gravée et comprenant subitement se sentiment de visage familier, Ewen lu en lettre d'or sur  fond d'acajou : « Admiral J.K Finnvack –  HQ Home fleet »...
Home
« L'oncle de cette veille canaille d'Artur venait d'être nommé à l'Etat Major ! Je comprends mieux ! Décidément j'aurais eu le droit à tout!... Le vieux Finnvack à la tête de la Homefleet...
Si l'ancêtre couvre les frasques du neveu,  les anglais vont bientôt dépenser plus en sherry qu'en calibre 152mm...
... Cette satané crapule réactionnaire me manquera...  mais il viendra bien faire escale un de ces jours dans un port français sans son tonton pour me faire les poches , et là on verra bien ... »




Dernière édition par Ewen Legoff le Dim 20 Oct 2013, 12:48, édité 1 fois (Raison : cosmétique...)
avatar
Ewen Legoff
Grand-frais
Autre pseudo : Hohepa Taiaroa
Nation au Front Atlantique : FNFL, Flotte soviétique
Flottille au Front Atlantique : Escadre Gascogne
Nation au Front Pacifique : Nouvelle-Zelande, Royal Navy
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF - ASG
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 29/09/2012

Infos
Nationalité: Soviétique/Commonwealth Soviétique/Commonwealth

Re: Un "taxi" pour Malte....

le Dim 20 Oct 2013, 03:22
Pub "The Mollyhawk", Scapa Flow, 2 jours plus tard....


- "..... Du vois sherry, Mmmmh ....  Ba sherrry , Sherley 'scuse...." Qu'est-ce qu'est danch'reux 'vec les zubs....  z'est qu' sont invisib.... Zont la...  tapi dans .... les prof'deurs zobscurs.... y tatende.... "

Ewen repris une gorgée de sont 6eme whisky....

-"...."

-" Et la t'un coup ...... "PAF !!!!!" , la torp... la torpille... t'as rein vu v'nir et deuzgond blu tard du barbote danzune eaux a zero degre.......... Et la ton pauv beti corp est zaisi et ..... tranzi par la froideur des zozobscures...."

-"...."

-"terribs, les zozoscures......"

- .... ~Et z'ai pour CA !!!! Que nous zotres les marrrrins z'avons bezoin de  la cha... chaleur humaine... quand qu'on est za terre...."

-....-

- mmmh...alorrrs..  Om monte Sherry ?  heuuu Sherley... badon...

-....-

Deux jours qu'Ewen avait débarqué de "La Mutine" et attendait une place dans un vol de liaison, d'autres missions étaient prioritaire, pas mal de zincs en maintenance, il le comprenait parfaitement et rongeait sans frein en alignant les whisky et les conquêtes féminines...

Cette fois encore c’était certain, la légendaire élégance française allait faire ses preuves...  Il avait toute ses chances....
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum