Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jean Cras
Grand-frais
Autre pseudo : Keith Oflahertys
Nation au Front Atlantique : Française
Flottille au Front Atlantique : FNEO
Nation au Front Pacifique : Anglaise
Flottille au Front Pacifique : Free lance
Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 20/04/2012

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

surprise un 30 Avril

le Lun 30 Avr 2012, 06:58
le capitaine Jean Cras s'était levé un peu avant l'aurore.
En gagnant la passerelle il fut surpris de trouver tout ses cadres deja debout à l'attendre.
Son ingénieur en chef, Gorguiev fut le premier à lui adresser la parole.

" Capitaine, nous sommes le 30 Avril, et j'ai l'honneur de vous souhaitez un Joyeux Camerone !! "

Il lui tendit un verre de vin blanc et une rondelle de boudin blanc sur une tartine de pain.
Gorguiev était un ancien légionnaire. caporal chef au 1er BEP, il fut bléssé dans le sud Oranais face à des dissidents marocains. Ne pouvant plus servir dans l'infanterie, il reussit à se faire engager dans la marine grace à ses talents de mécanicien.
Aprés avoir bu une gorgée de vin blanc et mangé un peu de boudin, Gorguiev poursuivi,

" Capîtaine, chaque 30 Avril, tout les légionnaires, actif ou ancien, commémore la bataille de Camerone qui se deroula le 30 avril 1863 au Méxique. Il est tradition de boire en l'honneur de ses légionnaires qui refusèrent de se rendre face à un ennemi largement supérieur !
Ils ont fait le sacrifice supreme pour mener à bien leur mission ! Capitaine, tout comme ses légionnaires , je vous suivrais jusqu'au bout dans n'importe quelle bataille ... Jusqu'à la mort ! "


Il leva son verre, rapidement imité par le reste des cadres present à la passerelle. Le capitaine Jean Cras, se joignit ému à ce toast. Lisant de le regard de chacun la confiance qu'il pouvait placer en leur chef. Le capitaine prit soudain conscience qu'il pouvait leur demander n'importe quoi, qu'ils le suivraient sans reflechir. Il sentit aussi le poid de cette responsabilitée. Celle d'avoir, par ses décisions, la vie de ses marins entre ses mains.

Ils continuerent joyeusement ce déjeuner improvisé sur la passerelle. Au bout de quelques verres Gorguiev se mit a chanter quelques champ de la légion étrangère avec un accent rendant parfois les paroles incomprehensibles.
Il terminait néanmoins chacun de ses chants par :

Joyeux Camerone !!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum