Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Lysander Ayroles
Tempête
Autre pseudo : Andrew Connoly
Nation au Front Atlantique : United Kingdom
Flottille au Front Atlantique : Force H
Nation au Front Pacifique : USA
Flottille au Front Pacifique : TF 5
Nombre de messages : 858
Age : 28
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Yank, the Army Weekly

le Ven 25 Nov 2011, 11:39

Leçon N°47 : Comment couler un cuirassé et son escorte en 3 manœuvres ?
Etude du naufrage du Hiei (Cuirassé rapide classe Kongo) le 18 Novembre 19**

Introduction

Après avoir appris durant la leçon N°46 qu’il était possible de couler un cuirassé japonais avec seulement 4 vedettes, un sous-marin et 2 destroyers avec l’exemple du cuirassé de classe Fuso de la 8.Kokutaï Teikoku Kaigun contre la TF5 et les Alliés sur zone, nous allons maintenant démontrer à travers cette belle réussite de nos joyeux lurons, qu’il est possible de couler un cuirassé et son escorte en quelques jours seulement.
Cette action a lieu près de Luganville après que le capitaine Britannique Mehdi Buck signale une flotte japonaise composée d’un cuirassé et plusieurs Destroyers à l’attaque du convoi qu’il escortait.


Cuirassé de classe Kongo, repéré au large de Luganville

I- L’approche

Une fois l’information diffusée, les capitaines de la TF5 qui faisaient route plus au Nord se détournèrent de leur objectif initial pour venir se placer sur le flanc Ouest de la flotte nippone signalée. Plusieurs sous marins de la 7. se dépêchèrent également sur place.
Naviguant la nuit du 16 novembre à plein régime, ils arrivèrent rapidement et discrètement vers leur cible. Celle-ci ne semblait pas se douter de l’arrivée de renforts pour Luganville -malgré les nombreux sous marins repérés sur zone- et s’occupait à combattre la défense côtière du port qui faisait un travail admirable.

C’est donc avec beaucoup de retard que le cuirassé, alors identifié comme étant le Hiei du capitaine Shu Lien, et son escorte s’organisèrent pour contrer l’approche de flottille Américaine.
Le capitaine de l’USS-21 John Phillip Cromwell de la Coral Sea Submariner Force profita d’ailleurs de ce manque d’organisation pour semer la confusion parmi les rangs ennemis et touchant d’une torpille le Hiei, ouvrant alors une voie d’eau dans le fier cuirassé.

Le 17 Novembre, voyant les japonais manœuvrer en tous sens suite à l’attaque du submersible, les surfaciers de la TF5 passèrent à l’attaque contre les destroyers d’escorte qui tentaient de couvrir leur navire Amiral. Après avoir essuyé plusieurs tirs, un Destroyer de type Fubuki sombra, achevé par les torpilles de l’USS Seawolf (SS-288), commandé par Templeton Desmaw. Par chance pour les forces américaines, le rideau défensif de torpilles lancé par le Destroyer Kagero fut esquivé et les redoutables torpilles japonaises explosèrent à plusieurs centaines de mètres de leurs cibles.




Destoyer japonais coulant, après avoir été torpillé par l’USS Seawolf (SS-288),
avatar
Lysander Ayroles
Tempête
Autre pseudo : Andrew Connoly
Nation au Front Atlantique : United Kingdom
Flottille au Front Atlantique : Force H
Nation au Front Pacifique : USA
Flottille au Front Pacifique : TF 5
Nombre de messages : 858
Age : 28
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Britannique Britannique

Re: Yank, the Army Weekly

le Lun 28 Nov 2011, 14:44
II- L’attaque

Le 18 novembre, au soleil couchant, le Hiei, de plus en plus seul quoique toujours escorté de prêt par 3 destroyers, changea alors soudainement de cap pour tenter de fuir ses assaillants.
Surement ralenti par les avaries subies lors de l’attaque de l’USS 21, il est rapidement rattrapé par les éléments les plus rapides de la TF5, brillamment menée par Marcellus Doe, grand chef historique, aimé et adulé de la TF5 (c’est bon chef, j’en fais assez là ?).Craignant toutefois de perdre de vue le Hiei dans cette nuit sans lune, l’ordre est donné à tous les navires d’attaquer le cuirassé dès qu’il sera à portée de tir.

C’est l’USS Flint, croiseur léger de classe Atlanta, barré par le commandant Andrew Connoly qui fut le plus rapide et engagea l’ennemi avec ses 16 canons de 127mm. Le croiseur léger enregistra de nombreux coups au but, et mis visiblement hors de service 2 des 4 tourelles doubles du cuirassé. Celui-ci, tentant de fuir, ne put donc riposter, ses deux tourelles arrière se trouvant ainsi hors de combat. Cela permit au Flint de s’approcher encore plus et de balayer le pont du cuirassé avec ses canons de 40mm.


Le croiseur léger de classe Atlanta, à plein régime à la poursuite du Hiei.

Il semble également que la radio avait été endommagée lors de ces échanges, puisque l’USS Flint vit avec surprise –et soulagement- les 3 destroyers d’escorte prendre étonnament un cap différent et fuir à pleine vitesse en direction de Tulagi. Le Hiei, impuissant était alors condamné, son commandant le savait sûrement, mais ses canons restaient toujours silencieux, et son cap ne changea pas, rendant inutiles les deux tourelles avant du bâtiment.

Les autres éléments de la TF5 purent donc s’approcher sans craindre une riposte de l’escorte ou du cuirassé. L’USS Trenton pu alors décocher deux tirs extrêmement précis de ses 10 canons de 152mm. Une formidable explosion illumina le ciel étoilé. Une tourelle du Hiei venait d’exploser, tandis que le deuxième salve toucha le cuirassé en dessous de la ligne de flottaison, ré-ouvrant sûrement la voie d’eau hâtivement colmatée après le torpillage du cuirassé.


Tir de nuit aux canons de 152mm

C’est alors qu’une nouvelle explosion se fit entendre. C’est l’USS Ludlow de Marcellus, presque à portée de tir, qui venait d’être touché par une torpille. Heureusement pour lui, les dégâts répertoriés ne furent que très faibles, et l’origine du tir fut très vite identifiée : un sous marin japonais à moins d'un nautique seulement.
Les hommes du Ludlow, parfaitement rompus à la chasse anti-sous-marine et à ce genre d’urgence parvinrent en quelques heures seulement à trouver et couler le sous-marin qui les avaient attaqués.

Perdant encore de l’allure, le Hiei, à qui il ne sera laissé aucun répit, fut rattrapé par l’USS Missouri qui était maintenant à portée de tir. On pu voir les six fiers canons avants faire feu de toute leur puissance. Malheureusement les deux salves tirées, à cause de la nuit, ne firent qu’encadrer le cuirassé agonisant sans le toucher.
Le Hiei était toutefois maintenant quasiment à l’arrêt, et on pouvait le voir prendre du gîte d’une manière assez alarmante.


Salve des tourelles avant du Missouri, qui parvient à rattraper le Hiei.

Seul le coup de grâce se faisait attendre. Et celui-ci ne tarda pas. C’est l’USS Ludlow, bien que retardé par l’alerte sous-marine, qui acheva le Hiei avec ses canons de 127mm. De l’arrière du bâtiment, en proie à un terrible incendie, parti une énorme détonation, que même des occupants de Luganville purent voir et entendre. Le Hiei se retourna alors, et sombra en quelques minutes.

Des chaloupes furent envoyées pour les rescapés. Mais on ne trouva pas le commandant Shu Lien. La rumeur dit qu’elle aurait été embarquée dans un destroyer l’escortant peu après que le Flint mit hors de combat deux des tourelles du cuirassé, expliquant ainsi le brusque changement de cap de l’escorte.


Cliché du cuirassé, quelques minutes avant qu'il ne sombre.
(HRP: il s'agit en fait d'un cliché du naufrage du Roma)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum