Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jedediah Cornelitz
Violente tempête
Autre pseudo : Jedediah Cooper
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L
Flottille au Front Atlantique : FRA
Nation au Front Pacifique : U.S. Navy
Flottille au Front Pacifique : US Scouting Squadron
Nombre de messages : 1385
Date d'inscription : 08/05/2008

Infos
Nationalité: FFL/Américain (Pacifique) FFL/Américain (Pacifique)

Changer d'air

le Dim 20 Nov 2011, 20:11
Jedediah Cooper, commandant de la marine des États-Unis d'Amérique, en avait plein les bottes. Chasser des pirates était une activité stérile, surtout après une telle propagande sur l'intérêt supérieur que représentait cette mission, pour qu'au final l'état-major ne concrétise pas la lutte à mort avec ces forbans, c'était regrettable. Aussi Jedediah, rendu maussade par sa blessure toujours douloureuse, se résigna-t-il à quitter les eaux du Sri-Lanka pour changer d'air, se mettre au vert, et prendre du repos. Voilà pourquoi Jedediah était à cette heure dans un Catalina bringuebalant, pas de la dernière fraîcheur, à survoler l'Océan Indien en direction de son port d'attache. Un tas de mégot impressionnant à ses pieds sur la tôle vibrante, Jedediah relisait sa demande de transfert destinée au secrétariat de l'US Navy. La formulation était aussi officielle que sa mauvaise humeur le permettait, mais on arrivait néanmoins clairement, à travers les insultes et les ratures, à comprendre qu'il demandait son transfert par avion jusqu'à *****, pour y prendre des vacances bien méritées, autant qu'un capitaine en service peut se le permettre. La vie en navire de surface était décidément trop pénible pour lui. La solitude des grands fonds lui manquait, de même que son cher USS Kearsarge. Il était déterminé à user de tous les moyens possibles pour convaincre le médecin militaire pour le déclarer apte à reprendre le service sous-marin. Heureusement, c'était une femme qui se chargeait de décider, il avait donc quelques cartes en plus à jouer. Enfin il espérait.

Saloperie de vie de militaire acharné. Risquer sa vie à chaque instant est trop éprouvant. Et en plus de ça, il fumait beaucoup trop. Décidément, il ne faisait rien pour vivre vieux.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum