Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pierre Duvreuil
Coup de vent
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Forces Françaises Libres
Flottille au Front Atlantique : FSFO
Nation au Front Pacifique : Aucun
Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 29/11/2010

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Les voyages forment la jeunesse

le Mar 12 Avr 2011, 19:06
Sur les quais du port de La Valette, il régnait la même activité que tous les jours. Des marins portant tous les types d'uniformes courraient dans tous les sens et parlaient dans toutes les langues. Il était incroyable de voir qu'un port isolé à ce point au milieu des lignes ennemies puisse accueillir autant de monde.
Au milieu de la rade du port, Le Bélérochon avait été amarré à un remorqueur faute de place suffisante dans les docs.

Sortant de la capitainerie, Maurice, le second du Bélérophon vociférait en mordant sa casquette.


- Merde... merde... merde... mais c'est pas possible un tel truc

Derrière lui, le capitaine Duvreuil demeurait plus calme.

- Et si c'est possible. Et là, il faut prendre son mal en patience même si c'est la dernière chose qu'on voudrait. Va essayer de voir si on peut récupérer des vivres pour l'équipage. Je vais essayer de trouver un logement pour les gars. Il faudrait qu'ils puissent se dégourdir les pattes si on doit rester là. Le sous-marin, ils le connaissent assez!

Les deux hommes allaient se séparer lorsqu'une estafette britannique accourut devant eux, se mit au garde à vous et tendit un papier dans un salut impeccable.

- Captain Douwroeil?

Maurice fit un petit sourire.

- ça doit être pour nous ça.

Pierre acquiesça et salua à son tour.

- You've just recieved a message from your High command, Sir! It's urgent!

Maurice se tourna vers son chef pendant que ce dernier commençait à lire le message.

- Qu'est qui dit l'autre?
- Message de Tata Elena. Même ici elle ne nous oublie pas...et merde!
- Quoi?
- Il va falloir trouver une place pour le bébé. Il est parti pour rester ici un moment.
- Transfert?
- Oui...et pas à coté. Va prévenir les autres officiers. Va falloir vider le bateau dans les plus brefs délais. Je retourne à la capitainerie pour préparer notre voyage.

En s'éloignant, pierre tendit le message à son second. Celui ci le regarda plusieurs fois, puis finit par le froisser avec une grimasse
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum